( Terminé ) Guess I needed sometime to get away | Scarlett & Zack

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Messages : 146

Côté coeur : Enchaînée

Activité/Profession (du personnage) : Femme de chambre - Esclave
avatar
Scarlett Rose Clane
Humaine Esclave
MessageSujet: ( Terminé ) Guess I needed sometime to get away | Scarlett & Zack    Mar 19 Juil - 16:05

Le phénix renaît toujours de ses cendres. Plus fort. Plus beau. Si Gabriel aimait changer d'apparence au gré de ses envies et  besoin, avait-il cette fois endossé les habits cendrés et rougeoyants de cet animal légendaire? C'est un mythe auquel je n'ose croire. Et pourtant ... Un peu plus tôt, j'ai rencontré cette Asarienne qui fut aux premières loges de sa disparition, et notre conversation me reste en mémoire ...
Ses espoirs sont-ils vains ? On dit que l'espoir fait vivre... Moi, la vie m'a enseigné de ne jamais trop en avoir. Je prends ce qu'on me donne sans rien attendre du lendemain. Un jour je suis pute des bidonvilles, l'autre jour employée d'un grand artiste... et demain peut être serveuse au Diamond.
Et aujourd'hui... Aujourd'hui je suis seule. A nouveau. Je dois me faire à l'idée qu'il ne reviendra plus ... Le cœur se serre, la gorge se noue et je balaye d'un rapide revers de la main cette larme qui menace de couler. Non. Pas ici. Pas au milieu de tous ces gens qui n'ont que faire d'une gamine qui pleure. Au milieu de toute cette vie, j'ai le cœur lourd car on m'a arraché celle à laquelle je tenais, beaucoup plus que je ne l'avais imaginé d'ailleurs. On se rend vraiment compte de ce qu'on a une fois qu'on l'a perdu … Ca me paraît tellement vrai aujourd'hui. A quoi bon … A quoi bon s'attacher à tous ces gens qui partent. Sally, Tom, Aislinn … Gabriel. Ils ont tous conquis mon cœur d'une manière bien particulière. Et dans ce paysage ne reste plus que leurs souvenirs.

Dans la suite à l'hôtel, tout me ramène à lui, chaque détail, chaque objet appelant un souvenir … Vivre entre ces murs est difficile, et pourtant je suis incapable de m'en détacher. Incapable d'abandonner ce lieu. Mais aujourd'hui, après la visite de Jessica Warner, je n'ai pas pu rester plus longtemps enermé et j'ai cherché l'évasion.
Voilà pourquoi je me retrouve dans ce parc, malgré l'heure avancée. Il doit être proche de vingt deux heures. Il y a encore quelques promeneurs mais ceux ci ne s'attardent pas davantage, tant mieux pour moi. Après avoir marché de longues minutes, à tourner en rond, je sors du sac qui pendait à mon épaule le dernier livre emprunté à la bibliothèque. Une histoire de soulier de verre … A vrai dire je ne l'ai pas encore commencé. Lorsque j'ouvre les pages jaunies de l'ouvrage, tombe à terre la carte laissée par l'Asarienne, la patronne du Diamond. Elle m'avait proposé d'y travailler. Je regarde un instant le petit carton sur laquelle sont inscrites ses coordonnées. Après quelques secondes à la détailler, je la glisse entre la couverture et le plastique qui la protège, me promettant de la rappeler demain et commence ma lecture tout en marchant.
Pas prudent, je le sais bien, et pour preuve, ma tête ne manque pas de heurter un dos, me ramenant brutalement à la réalité. Je laisse donc Cendrillon à ses haillons et relève à peine les yeux de mon bouquin, sonnée et honteuse.

-Oh euh … excusez moi, je … je ne vous avais pas vu …

Je m'empresse de me détourner, ne voulant pas importuner plus de raison l'inconnu que je n'ai même pas pris le temps de regarder.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 95

Côté coeur : *

Activité/Profession (du personnage) : *
avatar
Compte PNJ
Un visage aux multiples facettes
MessageSujet: Re: ( Terminé ) Guess I needed sometime to get away | Scarlett & Zack    Jeu 21 Juil - 18:51





La salle de réception du Rubis Etoilé était surchargée de fans impatients. Aucun ne tenait en place. Chacun avait en sa possession le dernier album du groupe ou le DVD du concert pour se le faire dédicacer. Au bout de cette pièce où s’était déroulé, il y a quelques semaines, l’after,  une table derrière laquelle se tenaient tous les membres de Scarecrow  à l’exception de celui que tout le monde attendait : Gabriel Laymann. Cette session de dédicaces avait été programmée et confirmée par le groupe en hommage à leurs fans et à toute la folie qui s’était dégagée du show au Multiplex.

« Zaaaaack ! Zaaaack ! Un autographe !!!
Zaaaack Zaaack !!! Une photo !!! … »


Une séance de dédicace avec les fans était un moment de joie, de communion avec toutes ces personnes et très éreintante. Zack souriait à toutes ces voix et ces mains qui lui demandaient une signature ou de poser avec lui. C’était sa vie depuis un long moment et il avait appris à l’aimer et à savourer ce partage avec la famille qui composait le groupe. Derrière son sourire et les clins d’œil qu’il lançait aux jeunes filles qui se trémoussaient autour de lui, il manquait quelqu’un d’important et les groupies l’avaient remarqué. Les gars du groupe s’étaient concertés pour raconter la même version aux questions qu’on leur poserait sur l’absence de Gabriel : La fatigue de ces derniers jours et sa prestation sur scène avait malmené sa voix et même un blood healer ne pouvait lutter contre ce phénomène.  Les fans étaient un peu déçus, mais les musiciens leur avaient promis une séance de rattrapage avec Gabriel quand il irait mieux. Tous se persuadaient qu’il referait surface, que sa disparition était liée à une femme qui lui aurait fait perdre la notion du temps et des responsabilités professionnelles. Zack n’était pas dupe. Gabriel savait faire la part des choses entre sa vie privée et les obligations du groupe et lorsqu’il prenait du bon temps, il revenait toujours pour assurer les promotions. Aujourd’hui, ce n’était pas le cas. Il lui avait laissé plusieurs messages sur son téléphone et il tombait à chaque fois sur la messagerie vocale. Gabriel était introuvable.

« Zaaaaack ! Zaaaack !  Un autographe sur mon bras !  »

Zack se pliait aux demandes bizarres de certains fans comme signer sur le bras, le haut de la poitrine ou l’épaule avec un feutre indélébile. Les heures passèrent de cette façon-là, la passion des fans ne se tarissait pas et tous avaient leurs questions au sujet du futur du groupe et des prochains projets. Les musiciens de Scarecrow restaient évasifs et ils ne dévoilaient que des petits détails pour étancher la curiosité de la foule qui s’amassait devant leur table. L’hôtel avait prévu des stands de boissons gratuits et quand la fin des dédicaces arriva, les musiciens se joignirent et se mêlèrent aux fans qui réitèrent des selfies jusqu’au début de la nuit.  

Les employés du Rubis avaient pour recommandations de surveiller les groupies jusqu’aux derniers. Peu à peu, chaque membre de Scarecrow partit avec des jeunes femmes à leurs bras et Zack se retira le dernier, seul. L’absence de Gabriel l’inquiétait. Ce n’était pas dans son habitude de ne donner aucune  nouvelle et de les planter avec les fans. Il passa son blouson et son bonnet et sortit affronter la température hivernale et artificielle de la cité. Il n’appréciait pas le froid et il se languissait de retrouver des températures plus agréables.  Zack monta dans la ligne de métro qui l’éloignait du dôme commercial pour se rendre au dôme principal. Il aurait pu partager sa soirée en compagnie d’une femme prête à assouvir ses plaisirs et autour d’un verre, mais il n’avait pas l’esprit à ça. Il s’assit au fond de la voiture et regarda les paysages urbains défiler à vive vitesse. La station du parc s’afficha et il descendit à cet arrêt. Le cadran de sa montre affichait 22 heures.  Asaria vivait le jour comme la nuit, jamais cette cité et ses habitants s’arrêtaient pour profiter du calme.

Le parc était comme le reste de la cité, artificiel, conçu pour donner une image de nature  à la population. Et si tout était faux, Zack aimait cet endroit. Les lampadaires éclairaient uniquement le chemin du parc. Le reste des zones étaient dans une semi-pénombre. Il quitta le sentier et se dirigea vers un petit banc qu’il connaissait. C’était là que le jeune musicien venait réfléchir à toute heure sur sa vie, son passé et son avenir.  Un humain qui se guidait comme il le pouvait dans le noir avec ses habitudes du lieu.  Une ombre le percuta et c’est plus la surprise que la douleur qui l’immobilisa.  La voix qui s’excusa sans même se retourner vers lui était familière. « Scarlett ? »

L’ombre continuait et elle se dirigeait vers un lampadaire. Zack découvrit la silhouette de la jeune femme qu’il avait rencontrée à l’After. « Scarlett !! »

Cette fois-ci, il était certain de la personne qui l’avait bousculé. Il courut à sa suite et se planta devant elle. « Tu as vu l’heure ? Il est tard pour une jeune femme qui ne sait pas où elle va et le nez dans son livre.  Tu n’as  pas froid ? »

Intimidé de nouveau devant elle, il passa sa main nerveusement dans ses cheveux.  A chacune de leur rencontre, Zack se retrouvait dans la peau d’un gamin maladroit et qui manquait à ses politesses. « Co… Comment vas-tu ? Que fais-tu toute seule ici ? »




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 146

Côté coeur : Enchaînée

Activité/Profession (du personnage) : Femme de chambre - Esclave
avatar
Scarlett Rose Clane
Humaine Esclave
MessageSujet: Re: ( Terminé ) Guess I needed sometime to get away | Scarlett & Zack    Sam 13 Aoû - 15:03

Quelle pauvre fille cette Cendrillon … elle qui avait pourtant tout qui la destinait à vivre une vie normale, posée tranquillement dans son petit château … La voilà qui perd tout après la mort de son père, devenant la bonniche de la terrible belle mère et de ses encore plus terribles demi-sœurs. Comme quoi le bonheur ne tient qu'à un fil et la perte d'un être cher peut tout faire basculer … Mais bon, nous n'avons pas tous un soulier de verre pour nous permettre de le retrouver. Enfin, tout cela doit encore être une métaphore habilement choisie par l'auteur pour nous faire parvenir un message … Eh oui, c'est qu'à force de fréquenter la bibliothèque j'en apprends des choses !

A nouveau je suis interrompue dans ma lecture et manque ainsi de percuter quelqu'un à nouveau, mais celui-ci s'est mis devant moi volontairement, ça j'en suis certaine. A cause de la pénombre je ne le reconnais pas aussitôt, levant cette fois complètement le nez de mon bouquin. Mais ce timbre de voix je le reconnais. Mon regard habitué à l'obscurité, je reconnais enfin Zack. D'un autre côté, rares sont les personnes ici à connaître mon prénom. Tout en l'observant, je penche la tête sur le côté, incrédule. Il me fait la morale là ? Voilà longtemps que ça n'était pas arrivé depuis … depuis Gabriel. Je baisse alors le regard, refermant mon livre et le rangeant dans ma sacoche.

-Nan ça va … Enfin j'sais pas …

Froid, pas froid, tard, pas tard … A vrai dire je n'ai pas tellement fait attention à ces choses là. J'avais besoin de sortir de cette suite, point. Me montrer forte, je le peux devant le commun des mortels – enfin mortels … ça reste à voir hein – mais devant Zack, je ne sais pas, je n'y arrive pas totalement. Il m'avait déjà vu préoccupé et triste après l'accident de Aislinn … et par la suite, je me suis rendue compte que je n'avais aucun mal à me confier à lui. Etait-ce parce que lui aussi est humain, que lui aussi a vécu dans les bidonvilles qui me fait me sentir plus proche de lui … ou suffisamment digne de confiance pour que je puisse baisser ma garde ? Et là, je suis trop troublée pour lui cacher que non, ça ne va pas. Une boule se forme dans ma gorge, mon regard se brouillant déjà derrière quelques larmes naissantes. Cela peut paraître facile de dissimuler sa peine lorsque personne ne s'en inquiète … mais à partir du moment où vous faites face à un être capable de compassion à votre égard, c'est une autre histoire.

-Je … j'imagine que tu n'as pas eu de nouvelles de Gabriel toi non plus … Il est … Il n'est jamais revenu …

Me revient alors encore une fois la discussion que j'avais eu plus tôt avec Jessica. Elle l'avait vu clairement disparaître. Mais comment annoncer ça à Zack alors que ma voix tremble déjà fortement, menaçant de se briser en un sanglot. Je détourne le regard, enroulant mes bras autour de moi comme pour me protéger de ce froid intérieur qui me gagne. Mal à l'aise je fais quelques pas au hasard, désordonné. La panique me gagne …

-Il a disparu. Il est plus là Zack.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 95

Côté coeur : *

Activité/Profession (du personnage) : *
avatar
Compte PNJ
Un visage aux multiples facettes
MessageSujet: Re: ( Terminé ) Guess I needed sometime to get away | Scarlett & Zack    Dim 28 Aoû - 18:42






Zack aurait tout donné cette nuit pour posséder des pouvoirs, comme les Asariens, comme Gabriel. Avoir le don de revenir en arrière, de retourner dans le passé ou bien de composer le présent à sa manière. Il n’avait questionné personne du groupe à propos de la disparition de leur frontman. Zack avait préféré tabler sur la rencontre de quelques demoiselles qui auraient fait tourner la tête de Gabriel pour plusieurs nuits. Lors de cette séance de dédicaces avec les fans, le jeune musicien avait compris que son espoir auquel il tenait était idiot. Gabriel n’aurait jamais manqué une rencontre programmée depuis des semaines et pas avec ses fans. Où était-il ? Lui était-il arrivé quelque chose de grave pour ne donner aucun signe à ses amis ? Zack n’avait jamais poussé le vice ni la curiosité à questionner son ami sur son passé. Il avait déduit depuis longtemps que l’Asarien était secret et derrière ses lunettes de soleil et son sourire séducteur qu’il affichait devant toutes les femmes, il y avait une âme torturée.

Il avait toujours eu confiance en cet homme, mais Zack vivait très mal cette manière qu’il avait eu de prendre la jolie Scarlett comme … Il détestait ce mot et dès que son esprit tournait à mille à l’heure, le bassiste faisait en sorte d’enfouir le plus loin possible tout ce que son imagination pouvait lui montrer au sujet de Gabriel et de la belle jeune femme. C’était ainsi. Les femmes, Asariennes et Humaines, aimaient se pavaner aux bras d’Asariens. Lui, il n’était qu’un môme des quartiers miséreux qui avait été sorti de là par un génie de la musique. Son salaire lui avait permis de vivre dans le confort, mais l’argent ne faisait pas de lui un Asarien.

Quand une ombre le percuta, il reprit ses esprits et reconnut la silhouette légère qui commençait à s’éloigner de lui. Ce n’était pas une heure à balader dans le parc d’Asaria, pas pour une humaine, ni pour lui. Les premiers mots furent timides comme à chaque fois qu’il la croisait ou lui parlait. Zack n’arrivait pas à sortir une phrase complètement sans bégayer devant Scarlett. Ce moment de flottement s’effaça vite, car tous les deux avaient les mêmes préoccupations et les mêmes inquiétudes. Le froid de l’hiver mordait son visage et le vent artificiel faisait onduler ses cheveux et ceux de son amie. « Aucune nouvelle. Je … On pensait tous qu’il serait présent pour la séance de dédicaces, aujourd’hui au Rubis. Il n’est pas apparu et nous n’avons pas reçu de message de sa part. Rien. C’est comme s’il s’était volatilisé d’Asaria. »

Et ça lui faisait peur. Les émotions de Zack oscillaient de diverses manières quand il s‘agissait de Gabriel. Il l'aimait comme un ami, lui serait toujours reconnaissant de l’avoir tiré de la pauvreté, mais il n’acceptait pas toujours la vie de débauche de ce dernier ni des caprices du chanteur surtout quand ils avaient le visage de la belle Scarlett. Il aurait voulu lui apporter de bonnes nouvelles. Il se sentit impuissant et baissa ses yeux pour les fixer sur le bout de ses bottes. La douce voix fragile lui ramena toute sa force et s’obligea à chercher les yeux de la jeune femme. Les lumières des lampadaires éclairaient assez son visage pour lui montrer les petites larmes naissantes. Le choc arriva avec les derniers propos qu’elle lui confia. « Disparu ? Comment ça ? Tu sais quelque chose à propos de Gabriel ? Scarlett, on est tous perdus dans le groupe ! On a menti nos fans pour les calmer avec la promesse qu’il ferait bientôt son retour. Quelqu’un t’a dit quelque chose sur lui ? »

Il passa nerveusement sa main dans sa tignasse. Personne ne disparaissait. Ils n’étaient pas dans un film fantastique ou de science-fiction. Zack se motivait et s’accrochait à ses espoirs, s’opposant à la petite voix dans sa tête qui lui disait d’arrêter de s’aveugler, que Gabriel ne reviendrait pas. « Tu veux bien promener un peu avec moi ? Je commence à me geler en restant sur place. Explique-moi pourquoi tu es aussi certaine de toi ? Personne ne peut s’évanouir dans la nature sans laisser de traces ! Gabriel est trop professionnel pour laisser le groupe seul, à nous démerder. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 146

Côté coeur : Enchaînée

Activité/Profession (du personnage) : Femme de chambre - Esclave
avatar
Scarlett Rose Clane
Humaine Esclave
MessageSujet: Re: ( Terminé ) Guess I needed sometime to get away | Scarlett & Zack    Mar 8 Nov - 23:29

Les mains moites, la voix tremblante, le souffle court … le cœur gros. Gabriel est porté disparu, oui. Disparu parce que personne n'est capable de dire où il est, parce que personne ne l'a vu … et parce qu'une asarienne l'a vu disparaître, happé par ces pouvoirs destructeurs. Et Zack qui me dit que ce n'est pas possible ? D'accord … Ni lui ni moi n'avons été élevé dans cette idée que des pouvoirs surnaturelles régissent les êtres qui vivent au delà des bidonvilles, mais visiblement ça existe. Et il a été témoin comme moi des pouvoirs particuliers du chanteur … et notamment sa capacité à apparaître et disparaître quand il le souhaite. C'était peut être hallucinant, mais bel et bien réel. Alors pourquoi ne pas envisager qu'une telle force puisse être dangereuse à contrôler ? Même pour celui qui vit avec …

Je tiens fortement la lanière de mon sac contre moi, tordant le morceau de cuir entre mes mains tremblantes. Le froid crispe davantage encore mes doigts, les glace même, mais je n'y fais pas attention. Je regarde, plus perdue que jamais, cette grande silhouette face à moi. Il semble aussi perdu. Mais il ne réalise pas encore, il ne vit pas encore avec cette sensation qui m'habite depuis trois jours déjà, cette sensation d'avoir perdu celui qui nous a sorti des bidonvilles … et plus encore. Mon souffle est court, les battements de mon cœur irrégulier. Je sens l'angoisse enfler, je me concentre donc à ne pas perdre le fil de mes inspirations et expirations successives … et me focalise sur la voix du guitariste. J'ai confiance en lui … ce lien qu'on a commencé à nouer au fil des rencontres, des discussions … j'ai conscience qu'il est particulier. Unique même ? Je ne sais pas tellement ce qu'il est, mais je m'y accroche. Aujourd'hui, il fait parti des très rares personnes envers qui je me sens réellement en confiance.

Après qu'il m'ait proposé de marcher un peu, j'acquiesce et reprend ma marche sur le sentier de ce parc artificiel … Mes pieds traînent au sol, engourdi par le froid et l'angoisse. Je triture entre mes dents l'intérieur de ma lèvre inférieur et cherche mes mots tout en retenant ces nouvelles larmes qui troublent légèrement mon regard.

-Disparu je t'ai dit. Aspiré par ce pouvoir trop grand qui l'habitait. C'est … ce qu'on m'a raconté. Elle l'a vu Zack. Elle l'a vu disparaître.

Un sanglot m'échappe que je tente de contenir dans la paume de ma main.

-Il reviendra pas Zack … Gabriel ne reviendra pas !

De nouveaux sanglots agitent mon corps, je n'arrive pas à les retenir et me recroqueville sur moi même, incapable de maîtriser ce flot d'émotion. Cela fait trop longtemps que je contiens tout ça, que je cherche à puiser dans le peu d'espoir … mais à quoi bon ? Je lâche donc tout …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 95

Côté coeur : *

Activité/Profession (du personnage) : *
avatar
Compte PNJ
Un visage aux multiples facettes
MessageSujet: Re: ( Terminé ) Guess I needed sometime to get away | Scarlett & Zack    Lun 14 Nov - 18:10





Le choc n’avait jamais été aussi dur à encaisser que cette nuit-là face à l’aveu de la jeune femme. Zack condamnait le comportement de Gabriel. Plus les années passées, plus le chanteur s’était transformé en un homme qu’il ne reconnaissait plus depuis le concert que le groupe avait donné au Multiplex. Il se souvenait de l’excitation, de l’enthousiasme qui régnait dans les loges avant la montée sur scène et déjà Zack se souvenait combien l’attitude de Gabriel s’était visiblement changée et plus encore après, à l’after. La musique était toute sa vie. L’Asarien l’avait sorti de la misère et lui avait donné un toit et une chance d’être autre chose qu’un pauvre humain dans le bidonville, à essayer de survivre et de relever le menton chaque jour. L’argent, la gloire, les femmes, le sexe, c’était le monde de Gabriel. Ces tentations devenaient aussi contagieuses que l’alcool, mais aucune de ses pensées ne l’avaient jamais amené à souhaiter la disparition de celui qui l’avait sauvé d’un destin tout tracé.

Scarlett était toute aussi touchée que lui. Elle retenait ses larmes. Ses petits gestes trahissaient sa tristesse et  l’état de nervosité dans laquelle elle était plongée. Le vent, traitre et glacial, rendait leur rencontre nocturne, infernal. Le guitariste avait demandé à la jeune femme de faire quelques pas avec lui pour que leurs corps se réchauffent fac e aux températures hivernales. Ils marchèrent le long du petit chemin qui serpentait tout autour du parc. Zack recouvrit le fil de ses pensées même si cette affirmation de Scarlett l’affligé encore. «  C’est qui cette femme dont tu parles ? Une énième maitresse de Gabriel ? Les femmes et votre jalousie à vous tirer dans les pattes l’une de l’autre pour garder l’attention d’un homme, ce n’est pas nouveau. Elle a peut-être voulu te dire cela pour que tu ne puisses plus mettre le nez dans son histoire. »

Gabriel attirait les femmes comme on attire des papillons de nuit avec la lumière. Elles se pavanaient devant lui et c’était pire lors des séances d’autographes et de photos. «  Non Scarlett, je n’admets pas sa disparition. Il a des pouvoirs puissants. Tu l’as vu. Je l’ai vu. Admettre qu’il n’existe plus, c’est une autre histoire. »

Le guitariste se raccrochait à cette maigre idée. Une idée qu’il savait définitive. Gabriel ne reviendrait pas. Il devait l’accepter, faire le deuil. Ce long processus sur cette résignation ne se ferait pas sans mal. Il s’arrêta de marcher, attrapant le bras de Scarlett pour l’obliger à en faire autant. Elle était fataliste. Il ne l’était pas autant qu’elle. Dans un élan du cœur, à la recherche de chaleur et de réconfort, il l’a pris dans ses bras et la serrer contre son corps. Son menton reposait sur le dessus de la tête de la jeune femme, beaucoup plus petite que lui. Il ferma les yeux et renforça  son étreinte autour d’elle. « Tu te souviens de ce couple de scientifiques à l’after ? Si on leur parlait de Gabriel, de sa disparition ? Ils pourraient nous apprendre davantage sur Gabriel et ses pouvoirs. Je ne trouverai pas le repos, pas tant que je ne saurai pas pourquoi il a disparu, pourquoi cette femme était avec lui, qu’est ce qui s’est passé ? On va rentrer au Rubis, Scarlett, tu es congelée. On va se payer le luxe de rentrer en taxi. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 146

Côté coeur : Enchaînée

Activité/Profession (du personnage) : Femme de chambre - Esclave
avatar
Scarlett Rose Clane
Humaine Esclave
MessageSujet: Re: ( Terminé ) Guess I needed sometime to get away | Scarlett & Zack    Lun 30 Jan - 19:02

A la remarque de Zack sur les jalousies et celles qui se tirent dans les pattes, je relève vivement la tête pour le regarder, surprise. Jalousie ? Maîtresse ? Bon … d'accord, ça serait mentir de dire que je n'y ai pas pensé … au fait que Gabriel et lui aient pu avoir une aventure … mais jamais je ne serais allé penser que si elle était venue jusqu'à moi c'était une manière de m'éloigner … d'inventer cette histoire pour que je crois qu'il était mort, que je n'essaye pas de le retrouver et pour … qu'elle puisse le garder pour elle seule. Non. Je n'étais pas des intimes de l'Asarienne, mais je ne l'imaginais absolument pas jouer autant la comédie … et avec autant de talents. Parce que sa peine, son désespoir, je les ai ressentis, jusqu'au point de faire enfler toute ma tristesse et tout mon désarroi. Alors non, je n'y crois pas. Je crois surtout que Zack n'est pas prêt à accepter l'idée que Gabriel est mort. Encore moins prêt que moi. Rien que penser à ce mot, je frémis d'effroi et mon cœur se tord un peu plus … Il croit qu'il est juste parti. Peut être est-ce moins douloureux à penser.

Mais je ne réponds pas au guitariste puisque l'angoisse m'assaille. La gorge nouée, je ne réagis que plusieurs secondes après à la chaleur dans laquelle je suis soudainement englobée. Même si Zack a souvent eu des gestes doux et protecteurs à mon égard, c'est la première fois que je le vois aussi entreprenant. Mais je ne résiste pas, je ne pense même pas à me reculer. C'est dans son étreinte que je fonds en larme, que je laisse les larmes couler, silencieuses. Tremblantes, mes mains se lèvent, suivent les plis de sa veste jusqu'à ce que mes doigts se resserrent autour du cuir avec cette force désespérée qui habite les plus démunis. Je me sens encore plus petite désormais … faible, fragile … et non pas parce que Zack doit mesurer au moins vingt centimètres de plus que moi. Mon cœur est lourd, mais sa présence me réchauffe … elle me donne une ancre à laquelle m'accrocher, qui m'empêche de me noyer. Ne le regardant toujours pas, je marmonne une réponse tremblante.

-Oui … peut être … on les trouvera certainement à l'hôpital mais … je ne suis pas certaine qu'ils nous dévoilent des infos pareilles … si ils sont au courant de quelque chose ... et j'en doute un peu

Oui, je pars peut être défaitiste mais … à quoi bon ? Dans les bidonvilles, on a que l'espoir de ne pas mourir trop vite. Enfin … sait-on jamais. Je sais que ma nouvelle patronne va aussi faire ses recherches de son côté. Lentement, je relève mon regard humide sur le guitariste et inspire un peu, le souffle tremblant, avant de poursuivre.

-D'accord, allons y …

On sera certainement mieux au chaud … j'espérais juste qu'il ne partirait pas trop vite après. Si j'ai appris à considérer cette suite à l'hôtel comme mon nouveau chez moi, depuis que je suis la seule à y vivre, il m'est presque insupportable d'y rester toute seule. Un peu maladroitement, je relâche le musicien et essuie rapidement mes joues d'un revers de manche. Je renifle un peu et … tout aussi maladroitement, glisse ma main contre sa paume dans le but de garder un contact avec lui alors que nous sortons du parc. Un fois arrivés au bord du trottoir, nous attendons donc l'arrivée d'un taxi à interpeller.

-T..tu rentrais chez toi ou … tu avais des plans pour ce soir .. ? Je veux dire … je ne voudrais pas mettre le bordel dans ton emploi du temps …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 95

Côté coeur : *

Activité/Profession (du personnage) : *
avatar
Compte PNJ
Un visage aux multiples facettes
MessageSujet: Re: ( Terminé ) Guess I needed sometime to get away | Scarlett & Zack    Mar 31 Jan - 20:59







Zack accepterait  l’idée de la disparition de Gabriel une fois qu’il aurait exploré toutes les voies qui se présentaient à lui, même les plus extravagantes. Son lien avec le chanteur avait évolué depuis le temps où l’Asarien l’avait sorti du bidonville et de la misère. Gabriel était allé jusqu’à masquer totalement la nature du guitariste aux autres pour lui permettre de vivre sous les autres dômes sans avoir la Milice collée aux fesses. Son admiration et sa reconnaissance avaient toujours été le moteur de leur amitié, mais depuis quelques temps Zack n’arrivait plus à comprendre et à accepter les frasques de celui qu’il avait appelé : ami. Ce changement  avait un nom : Scarlett. Lui, le petit humain des quartiers miséreux refusait cette relation de maitre /esclave que Gabriel avait instauré avec la jeune femme. Officieusement, elle était femme de ménage, mais il ne se leurrait pas des tâches « particulières » qu’elle effectuait pour celui qui avait toujours vu comme un protecteur et un frère. L’Asarien avait cédé à un caprice et c’était un dernier caprice de trop pour le gratteux. S’il n’avait écouté que sa raison, Zack aurait laissé cette disparition suivre son chemin, s’amplifier puis lentement, s’éteindre. Les médias ne s’y étaient pas encore mêlés, mais viendrait vite le moment où tous commenterait la disparition du leader du groupe Scarecrow. Le jeune homme du bidonville avait un cœur, peut-être était-il trop naïf. Il avait une dette envers Gabriel et c’était sa conscience qui le poussait à chercher des informations sur le frontman. Un dernier geste à son protecteur, à celui qui lui avait donné une raison de vivre et d’espérer. Zack savait au fond de lui que plus rien ne serait comme avant avec l’Asarien. Il avait envisagé très sérieusement de partir du groupe et d’embrasser une nouvelle opportunité : se battre pour un idéal et pour des choix auxquels il croyait.

Aucun membre du groupe ni Scarlett n’étaient au courant de ses intentions et les circonstances actuelles ne lui donnaient aucune facilité pour parler de tout cela. Il ne le voulait pas. Le temps viendrait où il se livrait sur ses projets. Pour le moment, il serrait dans ses bras la jeune femme qui fond en larme. Il aurait tant aimé la rencontrer ce soir et discuter avec elle d’un tout autre sujet plus joyeux.  Il inspira lentement pour se donner le courage d’affronter les prochains jours. Scarlett était en sécurité dans la suite de Gabriel au Rubis. Elle avait déjà un toit et c’était très important de la savoir à l’abri du besoin. « Il faut bien commencer quelque part. Eux, parce que je me souviens de leurs visages et de cette manière si entreprenantes d’être auprès de Gabriel et de vouloir tout savoir sur les autres invités pendant l’after. S’ils ne veulent rien nous dire, qu’ils aillent au diable ! Gabriel s’est entouré de mystère depuis trop longtemps. Un mystère a tendance à disparaitre, à se faire oublier. Il a eu tort de s’entourer d’autant de secrets, tout ça pour que les médias et ses fans le laissent tranquille. »

A travers ses mots, on entendait bien le sentiment de Zack. Le guitariste en voulait beaucoup à Gabriel. Il était resté discret, sans faire de vagues, sans commentaire même si souvent sa langue lui avait brulé de déverser à l’Asarien tout son ressentit. Aujourd’hui, il ne maitrisait plus cette rancœur et ses doutes.  Scarlett était d’accord pour rentrer. Le froid devenait insupportable au milieu de ce parc. C’était une chance qui s’offrait à Zack de reprendre le contrôle sur ses émotions. Elle releva son visage vers lui et il se secoua devant autant de beauté. Scarlett avait le don de le bouleverser et de le rendre très niais. Il lui sourit et la regarda sécher ses larmes avec le revers de sa manche. Un geste simple et si sincère. Gabriel l’avait asservie et elle s’inquiétait pour lui. Il n’arrivait plus à réfléchir correctement. Il se recula d’elle, mais sa petite main chaude venait de trouver la sienne. Que venait-elle de dire ? Le froid endormait ses neurones ou était-ce elle qui lui faisait tout oublier et le troublait ? « Je suis parti du Rubis Etoilé avec en tête de réfléchir.  Ma balade en métro m’a amené dans le parc. Je n’ai rien de prévu … Mais … Je ne repasserai pas là-bas… »

Le Rubis était la demeure de Gabriel et de Scarlett. Là-bas, ils passaient des nuits ensemble et Zack n’avait plus l’intention d’y trainer que pour les séances avec les fans. « Ma différence avec Gabriel, c’est que même si je suis comme lui très organisé, j’aime aussi les moments de liberté sans rien en tête, sans rien de prévu.  Je peux te déposer devant le Rubis, par contre, je ne t’y rejoindrai pas. Si tu as d’autres idées en tête, je t’écoute. »

Ils avancèrent tous les deux sur le chemin qui menait vers la sortie du parc. La jeune femme lui tenait toujours la main et c’était avec un plaisir non dissimulé qu’il la garde dans la sienne. Après quelques pas et sur un parking près d’eux plusieurs taxis attendaient leurs futurs clients. Il posa doucement son index sur les lèvres de Scarlett. « Gabriel m’a appris comment me comporter en société pour masquer ma nature humaine. Si je ne nie pas ce que je suis ni d’où je viens, ça m’aide dans certains cas, comme là avec le chauffeur. Si je te parais étrange dans le taxi, ne t’inquiète pas.  Alors es-tu fatiguée ? Veux-tu directement aller te coucher ? Je ne tiens pas à me perdre dans un bar. Je t’invite chez moi  pour prendre … un café, un chocolat ? J’habite sous le dôme résidentiel, à l’entrée, dans les premières tours. J’ai un petit appartement grâce à l’aide de Gabriel. »

Zack tapota la vitre du taxi et le chauffeur sortit immédiatement pour les accueillir.

« Bonsoir Monsieur. Où dois-je vous conduire ? »

« C’est la demoiselle qui décide. Elle vous dira son souhait. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 146

Côté coeur : Enchaînée

Activité/Profession (du personnage) : Femme de chambre - Esclave
avatar
Scarlett Rose Clane
Humaine Esclave
MessageSujet: Re: ( Terminé ) Guess I needed sometime to get away | Scarlett & Zack    Sam 4 Mar - 19:16

J'ai bien reçu le sentiment de Zack à l'égard de Gabriel et je dois dire que ça me surprend pas mal. A vrai dire, je les avais toujours vu comme de bons amis. Durant les rares moments où je les ai vu rassemblé, eux deux avec les autres membres du groupe, j'ai plutôt eu l'impression d'un groupe uni, complice … Ca faisait chaud au cœur de les voir tous aussi proches, même si il est vrai que Gabriel pouvait parfois paraître à part. Mais je me suis dis que ça, c'était la manière que j'avais de le regarder. Pourtant là, on croirait presque entendre une certaine colère … A croire que certaines choses continuent de m'échapper.

Lorsque Zack me dit qu'il ne restera pas au Rubis Etoilé, une autre vague de froid m'assaille. Je serais donc vraiment seule … Je me crispe instinctivement et mon cœur se resserre. Et si j'avais pu m'apaiser un temps soit peu, tout cela s'envole aussi rapidement que ce vent artificiel qui fait voler les mèches brunes de mes cheveux.
Je garde malgré tout sa main dans la mienne et de l'autre, referme un peu plus les pans de mon manteau, trop léger pour supporter un tel froid … Gabriel râlerait assurément si il me voyait ainsi vêtue pour la saison. Je fais de mon mieux pour empêcher le vent de s'immiscer sous ma veste et garder le dessous le plus au chaud possible. Je remonte également le col sous mes oreilles, couvrant ma nuque maladroitement. Lorsque le grand doigt du guitariste se pose contre mes lèvres, une douce chaleur monte à mes joues, puis je finis par bredouiller dans un léger sourire.

-Je suis fatiguée, mais je ne pense pas être capable de dormir encore …

Zack allait devoir adopter une certaine attitude pour que le chauffeur de taxi accepte de nous amener à la destination souhaitée, et je me prêterai certainement au jeu. Interpréter des rôles ne m'a jamais posé de problèmes, et disons que ça m'a beaucoup servi dans mon ancien mé... dans les bidonvilles … pour plaire aux clients. Enfin vous voyez ce que je veux dire. Jongler, deviner les attentes des hommes pour leur plaire, jouer les gamines capricieuses, parce que c'est ça qui les excitait, jouer les petites princesses désinvoltes, les dominatrices … les esclaves … Bref, paraître quelqu'un d'autre, je connais.
Si les plus intelligents des Asariens peuvent certainement différencier les humains de leurs pairs, ça n'est – heureusement pour nous – pas marqué sur notre face. Aussi, il reste plutôt aisé de se faire passer pour Asarien et éviter d'être considéré comme une sous-race.
Quand le chauffeur de taxi soulève sa casquette pour me saluer après que nos regards se soient croisés, je penche légèrement la tête en avant, un sourire de façade sur les lèvres.

-Bonsoir.

Je coule un rapide regard à mon compagnon, un sourire plus sincère apparaissant sur mes lèvres, avant de poursuivre :

-A l'entrée du dôme résidentiel, s'il vous plaît, au niveau des premières tours … lui indiquais-je donc en répétant les indications données par Zack juste avant.

Le chauffeur opine du chef et nous ouvre la portière arrière afin de nous laisser nous installer. Je lâche donc la main du musicien et m'engouffre dans le véhicule, allant attraper la ceinture de sécurité pour la sangler autour de moi. L'homme retourne donc s'installer derrière son volant et démarre. Au bout de quelques minutes de silence, je croise son regard gris dans le rétroviseur, un regard rieur, le genre qui vous laisse penser à un homme naturellement bienveillant, toujours de bonne humeur.

-Alors, petite promenade nocturne dans le parc ? C'est vrai que c'est plutôt agréable … la nuit possède de nombreux charmes qu'on ne voit pas forcément à la lumière du jour …

Nous lance t-il avec un petit clin d’œil complice, adressé par l'intermédiaire de ce rétroviseur central. Il devait s'imaginer que nous étions deux amants transis certainement … et cette idée me fit sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 95

Côté coeur : *

Activité/Profession (du personnage) : *
avatar
Compte PNJ
Un visage aux multiples facettes
MessageSujet: Re: ( Terminé ) Guess I needed sometime to get away | Scarlett & Zack    Mer 8 Mar - 18:21







En avouant que les intrigues de Gabriel sur ses mystères commençaient à peser sur Zack, le jeune musicien avait laissé à Scarlett le moyen d’en découvrir davantage sur sa façon de penser. Il imaginait sans mal le bouleversement qu’il produisait sur elle. Toutes les personnes à l’extérieur voyaient le groupe soudé et uni, c’était le cas, mais chacun pallier aussi les excès de la vedette. Gabriel était poussé par un sentiment qui dépassait tous les membres du groupe et quand il posait les yeux sur la petite fille qui se métamorphosait à peine en femme, il ne pouvait réprimer sa colère contre celui qui lui avait tendu la main. Scarlett ne comprendrait pas. Elle était comme toutes ces femmes autour de Gabriel, attirées par sa lumière et sa noirceur. Elle était jeune, plus vraiment innocente. Qui s’en souciait ? Gabriel ? Non. Lui ? Oui, mais tout le monde lui dirait qu’il n’avait pas à se mêler des histoires de l’Asarien. Il était dans une impasse. Il avait réfléchi depuis l’after, à sa place dans le groupe, à ses objectifs et ses priorités. Il aimait la musique. Il aimait composer sur sa guitare, mais pas au point de laisser son humanité de côté. Pour le moment, il chercherait à découvrir ce qui était arrivé à Gabriel et après … après, il ferait un choix quant à son avenir et le chemin à prendre.

Le froid devenait si glacial qui leur était impossible de rester dans ce parc. Zack allait mettre en pratique les méthodes que lui avaient enseignées Gabriel sur la façon de leurrer un Asarien lambda et de se faire passer pour la race supérieure. Il expliqua tout cela à la jeune femme pour éviter son questionnement et son étonnement une fois qu’ils seraient devant le premier taxi prêt à les conduire dans un endroit plus chaud. Il avait bien mis en avant son incapacité à rejoindre le Rubis Etoilé, il y avait encore trop d’émotions et d’images qui le liaient à cet hôtel particulier : celui de Gabriel. Si elle ne voulait pas dormir, pas encore, il y avait une autre possibilité, l’inviter chez lui. Scarlett accepta. Main dans la main, ils sortirent du parc et Zack tapota sur la vitre du taxi le plus proche. Ils s’installèrent à l’arrière et Scarlett donna les instructions au chauffeur. Zack gardait le silence. Il était concentré sur cet homme qui n’avait pas l’air d’être une grande menace, mais sa vie d’humain dans le bidonville lui avait appris à se méfier même des situations les plus simples.

Le véhicule démarra et le chauffeur entama la conversation. Le rétroviseur leur permettait à tous les trois de discuter.  Zack répondit le premier. « La nuit possède son charme, je vous l’accorde. Elle nous laisse voir ses trésors si on veut bien être patient avec elle. Le parc sous la neige est très beau. Froid aussi ! »

Il se détendit un peu en serrant la main de Scarlett qu’il avait reprise dans la sienne. Il tourna son visage vers elle et lui sourit, en grand dadais qu’il était en sa présence. Le voyage jusqu’à l’entrée du dôme résidentiel se passa tranquillement. Il écoutait Scarlett et le chauffeur échanger des idées sur la météo, et sur cette fin d’année. Les fêtes approchaient. Les gars du groupe l’inviteraient à partager rires et repas, mais en avait-il envie ? Il indiqua au chauffeur la tour résidentielle qui se trouvait à leur gauche et le taxi s’arrêta devant l’entrée. Il paya la course et il présenta sa main à Scarlett pour l’aider. Ils coururent se mettre à l’abri dans le renfoncement de l’entrée principale du bâtiment pour éviter les rafales de vent. Zack entra le code et la porte s’ouvrit. L’intérieur était soudainement plus agréable. « J’habite au 10 ème étage. »

Après un autre code de sécurité pour ouvrir son appartement, Zack avait invité Scarlett à s’installer confortablement sur le canapé. Il avait augmenté la chaleur ambiante et il s’était précipité dans la cuisine pour préparer deux chocolats qu’ils avaient bien mérités sous ce froid intenable. Il revint avec le plateau et pris place à côté de la jeune femme. « Que comptes-tu faire maintenant ? Tu ne vas pas rester cloitrée dans la suite de Gabriel ? Tu devrais sortir, voir autre chose que le Rubis et ses beaux décors. Tu devrais t’occuper. »

Il se laissa aller contre les coussins du divan en fixant les petits nuages de fumées qui s’élevaient au-dessus de sa tasse. « Le groupe ne pourra pas masquer encore longtemps la disparition de Gabriel. Le Rubis va être assiégé par des fans mécontents et trop curieux quand ils vont comprendre que quelque chose cloche. Fais attention. Les médias y mettront leur nez rapidement, eux aussi. Peut-être que Gabriel a tout prévu de ce côté-là. Il y avait parmi les invités à l’after, une journaliste du Times. Il a peut-être passé un contrat avec elle. Gabriel a toujours su garder plusieurs coups d’avances. Tout prévoir. Trop. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 146

Côté coeur : Enchaînée

Activité/Profession (du personnage) : Femme de chambre - Esclave
avatar
Scarlett Rose Clane
Humaine Esclave
MessageSujet: Re: ( Terminé ) Guess I needed sometime to get away | Scarlett & Zack    Sam 11 Mar - 21:44

Noël a toujours eu un goût particulier … Enfin j'imagine que c'est à peu près la même chose pour tout le monde. Mais cette année, quand j'y pense, j'ai la boule au ventre. Avant, avec Sally et Tom, on s'arrangeait tout le temps pour faire quelques chose de particulier, d'original, à la mesure de nos moyens. Aux yeux des Asariens, ça paraîtrait certainement rien comparé aux festins qu'ils doivent organiser ou aux montagnes de cadeaux qui encombrent le sapin … On avait même pas de sapin, on avait juste une guirlande qu'on ressortait tous les ans et qui encadrait notre porte. Et avec Tom, on s'arrangeait toujours pour trouver quelque chose d'exceptionnel pour manger. Trouver ou … voler. Quant à Sally, on a jamais su comment, mais elle nous offrait toujours quelque chose. Et chaque année, on avait chacun notre petit cadeau. Lorsque Sally est morte, on a continué à fêter Noël avec Tom … mais ça n'avait plus la même saveur. Et quand Tom est parti … Bref. Cette année, je pensais que je le fêterai avec Gabriel … mais à toute évidence, non. Je pense que je ferais de mon mieux pour que ça soit une soirée comme une autre, tout simplement.

Je sors de mes pensées lorsque Zack me tire le bras pour sortir du taxi. A nouveau, le froid m'assaille, mais ça n'est que de courte durée, avant que nous nous retrouvions dans son appartement. C'est la première fois que je viens ici, et je laisse traîner un regard curieux autour de moi. C'est joli, et ça m'a l'air tout à fait accueillant et chaleureux… à l'image de l'hôte de ces lieux. Retirant mes chaussures dans l'entrée, je m'installe sur le canapé en attendant que Zack revienne. Quelques minutes plus tard, je me retrouve donc confortablement installée, enveloppée dans la chaleur accueillante de l'appartement du guitariste, une tasse de chocolat entre les mains. Ca me paraîtrait presque surréaliste comparée à ce que j'avais imaginé de cette soirée. Mais je n'y repense pas et profite juste de l'instant, et de la compagnie de Zack. Tandis qu'il me questionne sur ce que je comptais faire, je replie mes jambes en dessous de moi et souffle sur le liquide chaud duquel s'échappait un léger nuage de vapeur.

-Je vais peut être être embauché au Light of Diamond … le night club … en tant que serveuse. C'est la femme qui est venue me dire pour Gabriel. Elle lui avait promis de veiller sur moi. Et elle me propose du travail … Je dois la rappeler, pour lui donner ma réponse.

Je pince mes lèvres un instant. Effectivement, je ne peux pas rester enfermer dans la suite du Rubis Etoilé, aussi spacieuse et confortable soit-elle. C'est un coup à devenir folle. Mon regard suit les mouvements de Zack sur le canapé, et je sens une certaine angoisse monter en moi quand il me met en garde contre les journalistes curieux et les fans mécontents qui pourraient prendre l'hôtel d'assaut. Je ne peux pas gérer ça moi, pas toute seule. Qu'est ce que je pourrais bien leur dire si jamais on me pose des questions ? Non, j'ai aucune envie de faire face à ces gens là. Mes doigts se crispent autour de la tasse, je sens des tremblements me gagner. Je la dépose donc sur la petite table avant de faire des bêtises.

-Et … et si il n'a pas prévu ça ? Si … si les journalistes débarquent, qu'ils me posent des questions ? Qu'est ce que je suis censée leur dire .. ? Je peux pas faire ça Zack, je veux pas avoir à répondre à leurs questions … c'est trop dur et … trop risqué. Si … si ils apprennent aussi d'où je viens …

Mon regard devient de plus en plus parlant quant à la panique qui me gagne, le stress, la peur … D'un regard, j'appelle le guitariste au secours. Je ne peux pas me débrouiller toute seule … je n'ai jamais su me débrouiller toute seule.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 95

Côté coeur : *

Activité/Profession (du personnage) : *
avatar
Compte PNJ
Un visage aux multiples facettes
MessageSujet: Re: ( Terminé ) Guess I needed sometime to get away | Scarlett & Zack    Sam 18 Mar - 15:23






La jeune Scarlett semblait trouver son appartement confortable. C’était sa manière à elle de se mettre à l’aise qui le guidait sur cette intuition. Il était revenu avec les deux tasses de chocolats fumants et s’était assis aux côtés de sa jolie invitée. Cette soirée prenait un tournant très différent. Il appréciait forcément de ne plus broyer du noir au milieu du froid hivernal, en marchant comme une ombre sans âme dans ce parc artificiel. Il avait fui le Rubis après la conférence avec les fans et Zack s’était retrouvé sur le chemin de Scarlett, à moins que cela ne soit le contraire. La conversation, depuis son commencement, n’avait eu de cesse de tourner autour du frontman. Même absent, Gabriel accaparait tous les esprits et celui qu’il avait toujours considéré comme un ami et un guide dans cette vie, lui laissait comme seul legs, une amertume dont il n’arrivait pas à se défaire. Ce qui lui importait maintenant, c’était l’avenir et ce qu’allait faire Scarlett toute seule dans cette grande suite. Elle serait à l’abri pour un temps, mais laisserait-on une humaine tranquille vivre dans cet hôtel sans la mettre dehors si Gabriel ne revenait pas ? Il devait la raisonner et la pousser à faire attention à elle.  Il s’était mis à la questionner pas par curiosité. Il s’inquiétait pour elle. La jeune femme avait trouvé un emploi comme serveuse dans ce célèbre night-club. « Je le connais. Il a une très bonne réputation. Gabriel connait donc la propriétaire de cet établissement ? Cela ne m’étonne pas  même plus. »

Zack gouta son chocolat encore bien chaud. « D’après ce que tu me dis, il avait prévu de disparaitre ? De nous laisser seuls et de nous démerder ? Cette femme doit être une de ses maitresses pour être au courant de tout ça et pour qu’il soit venu lui dire de prendre soins de toi. Et on devient quoi nous ? Le groupe ? Toi ? Moi ? »

A quel moment finirait-il par ne plus ressentir une telle déception d ‘avoir été abandonné par cet homme qu’il aimait comme un ami ? « Je ne voulais pas me montrer désagréable Scarlett, je suis désolé. Tu devrais accepter ce travail. Cet endroit est très professionnel, renommé par la sécurité des clients et de son personnel. Tu seras bien là-bas et cela te permettra de voir du monde, de te créer de nouveaux liens. Je … Je ne voudrai pas te faire peur, mais ta place au Rubis va être comptée. Et si les journalistes s’y mêlent …»

Il déposa sa tasse sur la petite table et attrapa doucement la main de son invitée dans la sienne. « Si Gabriel était encore là, tu serais protégée et personne ne pourrait venir dire quoi que ce soit sur toi. Il n’est plus là et on ne sait pas si un jour il aura le temps de nous mettre au parfum de toute cette histoire à dormir debout. Tu es comme moi, une humaine. Nous n’avons pas notre place dans un tel palace. Tu pourras argumenter, montrer des preuves de ta bonne foi, s’ils veulent te mettre à la porte, ou bien t’envoyer comme esclave sur le marché, ils le feront. Je n’ai pas envie de te savoir en danger constamment. La suite est luxueuse, confortable, elle ne te protègera pas de la haine des Asariens et de ce qu’ils peuvent faire à une jolie jeune femme comme toi. »

Le bassiste la sentait trembler et il se rapprocha d’elle. « Cette femme t’a offert un emploi et c’est super ! Tu seras donc autonome de ce côté-là. Je te conseille de partir de la suite de Gabriel. Le personnel ne touchera rien de ses affaires. Il a payé pour l’année, peut-être pour beaucoup plus, qui peut le savoir. Moi-même, on ne me laissera pas rentrer si un jour il leu prenait l’idée de vider la suite de Gabriel. Il faut tout envisager et il faut commencer par te mettre en sureté. Tu imagines s’il y a un contrôle des identités des clients par la Milice au Rubis ? Scarlett, il faut que tu réfléchisses à tout cela. Gabriel nous a laissés seuls, on va se démerder sans lui. On va vivre et survivre sans sa présence. »

Zack se souvenait du nom de la journaliste du Times qu’il avait entendu en jetant une oreille dans la conversation qu’elle entretenait avec Gabriel au moment de son arrivée à l’after. Une certaine Héléna Carter. Il pourrait aller la voir, lui demander un rendez-vous, essayer de savoir quelque chose sur Gabriel. C’était risqué. Il délaissa la main de Scarlett et passa son bras tendrement sur l’épaule de la jeune femme pour l’attirer contre lui. La panique et la peur se traduisaient dans ses mots et dans la position de son corps et ses gestes  craintifs. « Les médias, la Milice, des personnes qu’on ne soupçonnerait même pas, n’importe qui peut débarquer dans la suite. J’ai une chambre d’amis. Viens habiter ici. Tu ne seras pas plus loin qu’en habitant au Rubis et je pourrais t’accompagner à ton nouveau boulot et mieux encore, je pourrai venir te chercher le soir. Tu vas fini très tard et j’aimerai être ton chauffeur si tu n’en vois pas d’inconvénients ? »

Il se pencha et l’embrassa sur le front. « Il faut qu’on se serre les coudes Scarlett. On n’a pas le choix. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 146

Côté coeur : Enchaînée

Activité/Profession (du personnage) : Femme de chambre - Esclave
avatar
Scarlett Rose Clane
Humaine Esclave
MessageSujet: Re: ( Terminé ) Guess I needed sometime to get away | Scarlett & Zack    Sam 1 Avr - 11:43

Le conte de fée, aussi sombre puisse t-il être, était en train de partir en lambeau … La petite catin qui se fait ramasser sur un trottoir par un prince vivant dans un luxueux hôte, qui lui offre protection, confort et chaleur. Mais une fois le prince parti, il ne faudra pas longtemps avant que la catin ne soit chassée … Zack était de cet avis aussi visiblement. Et il avait sans doute raison. Il me fait aussi remarquer – chose que je savais déjà, malheureusement – que le prince fréquentait d'autres demoiselles, des princesses … de celles que je ne serais jamais. Jessica devait en faire parti, comme tant d'autres.
Mon cœur se serre tandis que je replonge mon regard dans le nuage de chaleur qui s'échappait de ma tasse. Oui … qu'est ce que je deviens ? Gabriel était allé voir Jessica, lui avait demandé de prendre soin de moi … Je soupire, au bord des larmes. Zack s'excuse. Mais j'ai toujours mal. Je ne lui en veux pas, il doit être aussi blessé que moi. Mais lui porte le deuil d'un abandon, moi je porte celui d'une disparition, d'une mort … Lui est en colère, moi je suis triste … et pire que ça encore. Le souffle tremblant, je m'accroche aux mots de Zack, à cette main qui soutient la mienne. Il avait raison, sur toute la ligne. Je devais accepter ce travail, je devais quitter cette suite d'hôtel, je devais faire attention … Je redeviens une proie facile. Sans Gabriel, je n'ai de protection que ma vigilance … et la bienveillance de Zack. En travaillant au Diamond, j'aurai aussi la protection de Jessica. Mais si la milice me tombe dessus et décide que je n'ai plus ma place ici, je ne pourrais pas négocier avec eux. Encore une fois Zack a raison.

Lorsque sa main glisse sur mon épaule, je me laisse lentement aller contre lui … ma tête allant se reposer contre son torse. Il me propose de m'héberger et lorsque ses lèvres se posent contre mon front, je relève le regard sur lui. Heureusement qu'il est là et je ne dois certainement pas suffisamment bien mesurer l'impact de sa présence dans ma vie. Depuis notre première rencontre, il a tout le temps été là pour me protéger, pour veiller sur moi, de quelque manière que ce soit. Et aujourd'hui encore, il est là. Il ne reste plus que lui. Malgré mes yeux rouges, malgré mon air fatigué et mon cœur incroyablement lourd, un léger sourire éclaire mon visage. Je suis là, blottie dans les bras d'un Chevalier, et je m'y sens bien. J'ai peur, mais contre lui je me sens déjà mieux.

-Tu as raison … Je … je vais quitter la suite et accepter ce travail.

Qu'il fasse preuve d'autant de bienveillance, et de proposition quant au fait de m'accompagner au boulot et de venir me chercher, fait légèrement monter le rouge à mes joues. Je bafouille un peu, mon sourire se faisant timide.

-Je ne veux pas m'imposer, ni … abuser de ton hospitalité.

Le regard un peu moins sûr de moi, j'ai du mal à soutenir le sien. Il alterne donc entre un point de son torse et ses yeux, mais je suis déjà un peu plus détendue. Je cherche mes mots, mais rien ne me vient. Je n'ai jamais été doué pour les longues tirades comme celles que Zack a pu me sortir. Les mots n'ont jamais été mon fort. Me redressant un peu, une de mes mains se posant contre son torse, je dépose un baiser contre sa joue.

-Merci pour tout Zack … J'irais récupérer quelques affaires et viendrais m'installer ici. Je pourrais m'occuper du ménage si tu veux ou … de la cuisine, si tu n'as pas peur que je mette le feu à ta cuisine … En contrepartie de ton hospitalité et de … si tu me dépose au boulot à chaque fois …

Fait avéré, j'ai déjà mis le feu en voulant cuisiner … Mais j'essaye de m'améliorer. Je soupire un peu, allant replonger mon regard dans le sien.

-Tu as raison, on doit se serrer les coudes et je ferais tout ce qu'il faut même si … même si je ne sais pas encore ce que je suis censée faire … Vous allez faire quoi vous, pour le groupe ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 36

Côté coeur : Une jeune femme

Activité/Profession (du personnage) : Guitariste de Scarecrow
avatar
Zack Vandroiy
Humain Indépendant
MessageSujet: Re: ( Terminé ) Guess I needed sometime to get away | Scarlett & Zack    Ven 7 Avr - 18:43

Scarlett avait compris où Zack voulait en venir et le danger qu’elle courait. Ils allaient devoir, tous les deux, affronter un quotidien mouvementé et différent qu’ils avaient connu avec Gabriel. Il laissa sa timidité de côté et passa doucement son bras sur l’épaule de la jeune femme qu’il attira dans le creux de son bras. Elle tremblait, apeurée, mais elle ne serait pas toute seule, Zack ne la laisserait pas tomber. Il soupira pour laisser échapper son trouble et retrouver un peu d’apaisement en l’écoutant lui dire qu’elle allait accepter le travail au night-club et qu’elle quitterait la suite au Rubis. « Je suis heureux de l’entendre. Je serais plus serein en sachant cela. »

La chambre d’amis était la meilleure solution pour prendre soins de Scarlett. Cette chambre, Zack l’avait voulu pour sa mère, mais butée et surtout tellement fière d’être humaine, elle avait refusé de venir vivre dans cette tour. Le musicien n’avait pu la détourner de son idée et il avait dû trouver un autre moyen de rendre le quotidien de sa vieille mère plus confortable même dans le bidonville. Son salaire qu’il percevait lui avait permis de remettre l’abri où elle vivait dans des normes confortables  pour les froides températures et le bruit. Il avait tout refait de ses mains et même avec tous ces travaux, Zack s’en voulait énormément de ne pas partager son confort avec sa mère. S’il n’avait pas pu faire changer d’avis la femme qu’il aimait le plus au monde, il y était arrivé avec Scarlett. Il la savait très attachée à la suite de Gabriel, mais ce n’était que des souvenirs d’un homme qui avait disparu et qui les avaient laissés seuls. Zack ne pouvait fermer les yeux sur la situation de la jeune femme qui d’un premier abord était facilité par la protection d’un … Employeur … qui n’était plus là et une humaine sans protection finirait bien par rendre le personnel du Rubis suspicieux. Il posa son menton sur le crane de son amie : « Tu ne t’imposes pas, c’est moi qui te le propose. C’est la différence, non ?  Cette seconde est chambre est là sans utilité. J’entrepose des choses. Je ferai le tri et tu en feras ce que tu y voudras pour la décorer. Ça sera ton petit jardin secret. »

Elle se dégagea de son corps et il lui sourit tendrement en la voyant toute aussi timide qu’il l’était lui. Scarlett avait beaucoup de mal à garder ses yeux fixés dans les siens et cela lui convenait aussi. Soutenir son regard, c’était perdre pied dans le paradis qu’elle lui offrait. La caresse de sa main sur son torse le remua et son baiser sur sa joue le rendit encore plus nerveux. Mais il ne reculerait pas et il la serra davantage contre lui. « Je viendrai avec toi. J’ai une vieille bagnole qui me sert encore. On y mettra toutes tes affaires et on fera qu’un seul voyage entre le Rubis et ici. »

Zack avait très bien entendu les idées d’aide que Scarlett lu avait annoncées en échange de son hospitalité. «  Quand tu bosses, c’est moi qui ferait le repas, si tu as faim en rentrant. Mais je suppose que tu dois diner sur place pendant l’une de tes pauses, non ? On pourra alterner, chacun son tour, je me débrouille pas trop mal pour un célibataire. Pour le ménage, tu n’es pas mon employée, Scarlett, on s’occupera ensemble de tout ça, chacun une partie de l’appartement, si ça te va ?»

La disparition de Gabriel lui pesait toujours autant et il devinait que même absent, l’Asarien serait toujours entre eux deux. « Le groupe ? On a fait pas mal de promotion depuis la fin du concert au Multiplex. On va freiner tout cela au fur et à mesure et prendre un peu de repos. Je vais peut-être reprendre la petite scène du Five. J’ai toujours là-bas quelques contacts intéressants. J’y pense, tu crois que la proprio du Diamond serait intéressée par de la musique ?  »

Il tourna sa tête vers la chaine hifi qui affichait une heure très tardive et irraisonnable. Zack se redressa attirant avec lui Scarlett. « Hors de question de te ramener au Rubis à cette  heure. Tu vas dormir ici, te reposer tranquillement et demain, on y verra plus clair avec tout ça. »

Le musicien lui prit la main et l’amena en direction de la seconde chambre en lui détaillant aussi les pièces de son appartement pou qu’elle s’y retrouve : « Salle de bain à ta gauche, cuisine au fond, buanderie sur ta droite. Ma chambre, c’est la porte à côté de la tienne. Ne regarde pas toutes les affaires qui trainent partout. Je la viderai, promis ! Et Maintenant, tu vas dormir. Si tu veux prendre une douche, fais comme chez toi ! Tu as besoin de quelque chose  Peut-être un truc pour dormir … Attend ! Ne bouge pas ! »

Il fila dans sa chambre et  attrapa dans son armoire un tee-shirt et des chaussettes. Il retourna auprès de Scarlett : «  C’est un peu grand, je te l’accorde, mais tu seras plus à l’aise pour dormir. Je te souhaite une bonne nuit. Si tu as besoin de … Enfin … Je …je suis à côté. Tu frappes, Ok ? »

Zack se pencha vers la jeune femme et l’embrassa sur la joue.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 146

Côté coeur : Enchaînée

Activité/Profession (du personnage) : Femme de chambre - Esclave
avatar
Scarlett Rose Clane
Humaine Esclave
MessageSujet: Re: ( Terminé ) Guess I needed sometime to get away | Scarlett & Zack    Dim 9 Avr - 16:11

Quitter la suite du Rubis Etoilé ne va pas être simple … Laisser derrière moi tout ce que j'y ai vécu … même si ça ne tient qu'en quelques mois, des choses fortes y ont eu lieu. Claquer la porte derrière moi après avoir rassemblé le peu d'affaires que j'y ai. J'y suis arrivé avec si peu de choses … ma personne et un petit sac troué. Une tenue de prostituée et des chaussures vertigineuses. Depuis, Gabriel m'avait offert plusieurs vêtements, des bijoux et des chaussures que je n'aurai jamais cru posséder un jour. Mais maintenant qu'il n'est plus là. Que suis-je en droit de garder ? Et puis il y a aussi ces livres … et les Cds … et les affaires de Gabriel ? Que suis-je censé en faire ? Toutes ces questions se bousculent dans ma tête, et c'est Zack qui me sort de tout ce questionnement intérieur. Nous verrons tout ça plus tard. Vu l'heure, cela ne servira certainement pas à grand chose de s'encombrer l'esprit de tout ça. Ca ne mènera à rien d'autre qu'à nous prendre la tête davantage.
Je réfléchis un instant avant de répondre à la question de Zack, c'est alors qu'un souvenir me revient, de la conversation que j'avais eu avec la propriétaire du Light of Diamond lors de notre première rencontre.

-Oh, Madame Warner … la patronne, elle m'a dit que Gabriel était justement en train de discuter les termes d'un contrat entre le groupe et le club … Je … je n'y pensais plus, désolé …

Suivant l'impulsion du guitariste, je me relève du canapé et le suit à travers son appartement, passant un regard timide sur chacune des pièces qu'il me présente. Arrivant dans un nouveau lieu, bien qu'habité par une personne familière, il allait me falloir un petit temps d'adaptation, pour prendre mes marques. Et envisager que cet endroit puisse devenir une nouvelle maison. Ressort de ces murs une atmosphère que je trouve plutôt sécurisante, à l'image de son propriétaire, protecteur. Le temps des premières tensions passé, je devrais me sentir mieux bientôt.

Le tee-shirt et la paire de chaussette dans les mains, je souris à Zack lorsque ses lèvres se posent contre ma joue et je le couve un instant d'un regard tendre. En cet instant je ressens tellement de reconnaissance envers lui, envers ce grand homme timide, ce guitariste au regard tendre, que j'en ai la gorge qui se sert. Heureusement qu'il est là. Je serre le tas de vêtement contre moi, la voix un peu enrouée.

-Merci Zack, merci pour tout. Ca devrait aller maintenant.

Je le laisse rejoindre sa chambre et intègre cette chambre qui va visiblement devenir la mienne. Un léger sourire fend mes lèvres en voyant toutes les affaires du guitariste disséminées ça et là. Ne souhaitant pas me montrer trop intrusive, j'évite d'y attarder trop mon regard.
Seule dans cette chambre, le silence retombe. Lourd. Assommant. Effrayant. Mon cœur s'alourdit et l'angoisse semble menacer de m'assaillir à nouveau. La voix, ainsi que la présence de Zack, avaient eu l'effet de me rassurer, et de ne pas trop me concentrer sur le vide immense, ce froid glacial, qui me serre les entrailles.
Les mains légèrement tremblantes, je me débarrasse de mes vêtements pour revêtir le tee-shirt deux fois trop grands de Zack, enfile les chaussettes et me glisse sous les draps, les rabattant jusqu'au dessus de mon front. Genoux repliés et ramenés contre ma poitrine, je pars en quête de ce sommeil, priant pour que demain arrive vite, qu'une nouvelle journée commence rapidement et que je ne sois plus seule.
HRP : Ceci est ma dernière réponse pour ce rp, merci pour cet échange plein d'émotions !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: ( Terminé ) Guess I needed sometime to get away | Scarlett & Zack    

Revenir en haut Aller en bas

( Terminé ) Guess I needed sometime to get away | Scarlett & Zack

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» I guess he... needed to talk ? [DAMON SALVATORE]
» Terminé || Dans pique-niquer, il y a niquer ! Scarlett.
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)

Asaria : Le monde de la Prophétie :: » La vitrine d'Asaria (des rps à lire pour les plus curieux)-