(Terminé) Hellfire Club ¤¤ Ouvert à tout le monde ...¤¤

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
Messages : 579

Localisation : La cité et ses terres
Côté coeur : Il brûle pour une seule femme

Activité/Profession (du personnage) : Barman au Five / Recruteur - Instructeur pour la Rebellion
avatar
Evan Cassidy
Humain Rebelle
MessageSujet: Re: (Terminé) Hellfire Club ¤¤ Ouvert à tout le monde ...¤¤   Lun 18 Jan - 21:39

Cet homme était étrange et différent. Un Asarien au milieu d’une foule d’Humains, à la recherche de quoi ? Sa main était franche et Evan décela la sincérité de son geste. Il n’avait jamais serré la main à un Être génétiquement modifié, ces Mutants qui asservissaient son peuple depuis la création du sérum. L’échange qui suivit se passa plus entre Steve et ce … Gabriel. Le Rebelle se souvenait du prénom qu’il avait donné quand il avait offert une tournée générale aux clients.  Il ne voulait pas se montrer indiscret, quand le troubadour se pencha vers Steve pour partager quelques paroles. Il se tenait à côté et seul le comptoir séparait l’Asarien et le fils du Tenancier. Il saisit à la volée des mots sans comprendre l’ensemble des phrases, mais un mot sortit du lot. C’était le prénom de Mara. Il l’avait bien reconnu. Il se crispa près du bar en cherchant du regard la jeune femme qui avait gardé le silence depuis son discours, depuis qu’elle avait remis les idées en place à tout ce monde. Avait-elle entendu elle aussi ? Comment cet Asarien pouvait-il savoir l’identité de la jeune femme, la leader du groupe des Pacificateurs ? Son sang se glaça. Evan aurait voulu que Steve lui jette un regard, mais l’agent du Faucon était focalisé sur son échange avec le chanteur.

Le musicien salua le peuple du bidonville et disparut tout aussi mystérieusement que les soldats. Sur le zinc, il ne restait plus qu’une liasse de billets et une rose rouge sang qui signalaient à tout le monde que cet homme avait été là, parmi eux et qu’ils n’avaient pas imaginé toute cette scène. Evan appela Steve d’un signe de la main pour le soustraire à la présence de son père. Il avait besoin de parler en tête à tête avec le Rebelle. Il posa une main sur son épaule et l’amena dans un coin de la salle. « Peux-tu me certifier que cet homme a bien mentionné le prénom de Mara ? »

Evan avait fait promettre à Duncan de ne jamais divulguer l’identité de Mara Jade à quiconque même aux Rebelles. Moins il y avait de gens qui sauraient le secret de cette femme, mieux cela serait pour chacun d’entre-eux. Steve ne manquerait pas de soulever des questions à propos de cette beauté qui s’était mêlée à la bagarre avec brio. « Fais-moi confiance et ne me pose pas de questions, je ne pourrai te donner aucune réponse. Dis-moi seulement si cet Asarien a bien prononcer le prénom de Mara tout à l’heure ?  Ce n’était pas de l’indiscrétion, je n’ai rien entendu de votre conversation. »

Il se promit une fois au QG de chercher des renseignements sur ce type. Gabriel Laymann, un chanteur, un saltimbanque doté d’un charisme et d’une voix extraordinaire ne pouvait pas passer inaperçu dans les médias. Il trouverait bien des renseignements à son sujet. « Cet Asarien n’est peut-être pas venu pas hasard ici ce soir. C’est peut-être un coup monté jusque dans les moindres détails, même l’apparition subite de cette troupe de soldats, le fait qu’il porte secours à la demoiselle en détresse. Cette femme est particulière. Je la connais et Duncan aussi. Elle est recherchée par le gouvernement. Ce type qui t’a laissé une liasse de billets peut jouer un double jeu pour approcher cette humaine. Son geste était sincère quand j’ai pris sa main dans la mienne, mais comment peut-on faire confiance à une telle créature ? »

Le recruteur accueillit les paroles de son ami avec grand intérêt. « Surveille bien ce qui va se passer les prochains jours ici. On va au moins vous aider à nettoyer tous les débris qui ont salopé le sol. Vous avez de quoi refaire une beauté à la taverne avec ces billets ! »  Evan se tourna vers les clients épuisés et hébétés par les évènements. «  Les gars ! Vous prenez de quoi balayer et tout le monde ramasse ce qu’il peut avant de partir se coucher !  »

Il s’empara d’un balais et s’avança vers Mara : «  Faites attention à vous et restez sur vos gardes. Il connaissait votre prénom … Je l’ai entendu le dire au fils du patron. Si vous voulez que quelqu’un vous ramène, dites le moi. Duncan ne me le pardonnerait pas s’il vous arrivait un problème ce soir. »







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarInvité
Invité
MessageSujet: Re: (Terminé) Hellfire Club ¤¤ Ouvert à tout le monde ...¤¤   Mar 26 Jan - 14:58

La tension était largement revenue à un niveau très faible, les personnes commençaient à changer et bientôt, une ambiance nouvelle s'était installée. On avait maintenant le droit à de petites frappes amicales, des rires qui fusaient ça et là, certains allaient même jusqu'à proposer de bonnes blagues. L'alcool coulait à flot, enfin presque, et Steve était un peu débordé avec son barman et son père. Le chanteur avait eu besoin de la carafe pour étancher toute sa soif, enfin, après, il y avait étancher, et étancher quoi, mais Steve n'avait rien dit. Inutile de gâcher la bonne ambiance qui s'était mise en place. Soudainement, le chanteur se pencha vers son oreille, alors qu'il était encore trempé, et il lui tendit une carte de visite assez étrange que Steve ne put s'empêcher de regarder et de détailler alors qu'il lui soufflait qu'il avait de grand projets et qu'il était prêt à aider l'entreprise familiale pour la rendre plus florissante. Steve n'en croyait pas ces oreilles lorsque l'homme lui déclara qu'il avait des projets en dehors des dômes et que Steve et son père pouvait choisir d'y participer. Il l'écouta avec attention et finit par hocher la tête pour faire signe qu'il avait compris. L'asarien, car Steve n'en doutait plus maintenant, lui assura qu'il assumerait les frais de la réouverture de la taverne. Le jeune homme leva la main pour faire signe que ce n'était pas bien important, mais l'asarien insista appuyant qu'il avait passé, ici, de bons moments dans sa jeunesse. Steve le regarda alors se retourner et saluer toute l'assemblée. Puis, soudain, il disparut du milieu d'eux... Tel un fantôme, ne laissant derrière lui qu'une liasse de billet sur laquelle reposait une rose rouge, délicate et parfaite. Steve n'eut pas le temps de s'enquérir de ce problème que déjà Evan était sur lui.

Evan traîna Steve au fond de la salle, dans un coin tranquille et posa une question à laquelle Steve ne s'attendait pas. L'asarien avait-il bien prononcé le nom de "Mara". De toute évidence, il s'agissait de la jeune femme, la belle brune qui avait été renversée par l'autre idiot. Bon, d'accord, et qui y avait-il d'important à cela? Steve hésita à parler, non pas parce qu'il ne faisait pas confiance en son ami et dans le solide recruteur qu'Evan représentait, mais parce qu'il sentait que quelque chose lui échappait. Il y avait des informations que Steve n'avait pas. Il aurait aimé, pour le coup, avoir plus d'informations que cela, mais Evan lui demanda de lui faire confiance. Quoi que l'on puisse en dire, Steve lui faisait confiance, et Evan lui lâcha quelques informations, minimes bien sûr, mais qui avait leur importance, prouvant que la jeune femme devait jouer un rôle important. Steve se garda bien de donner son avis et ses idées et laissa Evan continuait. Le rebelle affirma que Duncan aussi connaissait bien la jeune femme... Ah ben bien... Le rebelle était pour le coup légèrement dépassé, mais préféra ne rien faire et ne rien dire. Pour Evan, ce type était suspect et le barman ne put s'empêcher de penser qu'effectivement cela pouvait être suspect, pourtant, le chanteur avait semblé honnête, et même très honnête. Même certains humains ne l'étaient pas autant. Steve finit par déclarer:

- Oui. Il a bien prononcé le nom de Mara. Il semble la connaître, mais ce n'est que mon avis. Mais oui, effectivement, il a prononcé son nom.

Evan le remercia et promit qu'ils allaient aider à remettre un peu d'ordre dans la taverne. Le recruteur ne tarda pas à prendre un balai et embrigada tout le monde dans un grand ménage collectif. Steve revint vers le bar, servant quelques verres à ceux qui en désiraient avant d'aller vers la liasse de billet. Il prit la rose délicatement et la posa à côté du comptoir en regardant la dénommée Mara avec un regard insistant. La belle fleur n'était pas pour lui, mais pour elle. Evan laissa la jeune femme et elle croisa son regard, Steve l'invitant à prendre la belle fleur alors qu'il se détournait pour prendre la liasse qu'il ne compta pas. Son père s'approcha, Steve lui tendit la liasse et son père la prit.

- Le chanteur m'a proposé quelques petites choses intéressantes notamment pour faire grandir notre commerce. Mais je t'en parlerais quand nous serons tranquille. Prends la liasse, je suis sûr que tu sauras en faire bon usage.

Adrien hocha la tête et s'en retourna pour aider à donner un coup de balai, tout comme Steve qui ne tarda pas à ramasser les débris de verre qui trônaient un peu partout. Il se lança donc dans le ménage derrière le comptoir et devant. Décidément, cette soirée avait été riche en rebondissements et en actions. Steve sortit la carte, assez étrange, avant de la ranger et se promit qu'il recontacterais l'asarien, ne serait-ce que pour quelques petites informations...
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1729

Localisation : Asaria et ses plaines
Côté coeur : A tout jamais lui

Activité/Profession (du personnage) : Leader / Se battre pour un futur meilleur
avatar
Mara Jade
Leader des Pacificateurs
Humaine
MessageSujet: Re: (Terminé) Hellfire Club ¤¤ Ouvert à tout le monde ...¤¤   Jeu 28 Jan - 18:48

Si mon discours avait permis à certains d’entre-eux de s’interroger sur leurs façons d’agir et de cesser de s’aveugler dans un quotidien qu’on nous imposait pour nous museler et nous tenir en laisse, alors ma soirée n’avait pas été vaine et le risque que j’avais pris en m’attardant par ici valait cet effort. Je glissai la chevalière dans la poche de mon pantalon en ajoutant un petit merci au fils du Tavernier. Je ne désirai pas m’éterniser sur mon geste. Il m’était personnel.  Je fus véritablement reconnaissante envers Evan Cassidy qui s’était approché le premier pour tendre la main à cet … homme. Si les esprits s’étaient calmés, le mien ne l‘était pas pour autant et pas pour les mêmes raisons que tous ces hommes. « Le cœur a ses raisons que la raison elle-même ignore ». Cette citation venue d’un temps lointain résumait parfaitement mon état actuel. Mes doutes me transportaient vers mon passé, mais je n’avais rien de très tangible à part cette chevalière et deux initiales qui faisait écho à la jeune femme que j’avais été jadis. Pourtant, mon cœur persistait à battre la chamade dès qu’il entendait cette voix. Une voix plus adulte, plus rauque, mais les intonations restaient équivalentes.

Cet homme au nom de Gabriel Laymann s’était redressé aux paroles d’Evan. Je m’étais reculée au moment où il avait brisé ce contact entre nous deux et j’étais, à partir de ce moment, devenue spectatrice de tout ce qui se déroulait entre les différents protagonistes. Tout avait été dit et l’aversion et la rancune que j’avais pu lire dans les regards de certains clients s’étaient effacés. Le bon sens et le soutien, cette valeur si sûre pour moi, tout cela venait de prendre le dessus sur les différences … Sur NOS différences. Il se pencha vers le fils et son père et la conversation se déroba à mon attention. Je n’avais perçu aucune bribe de ses mots et ce n’était, après tout, pas mes affaires ni ma priorité, car je continuais à détailler sa posture, autant que sa silhouette, même de dos en cherchant des corrélations avec un jeune homme que j’avais aimé avec tout mon âme, dix ans plus tôt. J’aurai pu en rester là, me dire qu’à force d’espérer depuis toutes ces années, j’en avais perdu ma lucidité. Il allait me prouver le contraire. Sa tirade avant de partir me figea sur place. Je l’avais déjà entendue, il y a plusieurs années, non loin du village, une nuit. Nous devions aller à la rencontre des Humains pour leur prouver que les Pacificateurs n’étaient pas une légende ou une chimère, que nous existions bien … IL avait prononcé ces mêmes mots …

***************************************************

-  N'oubliez pas... Si vous êtes désunis face à l'adversité, vous ne pourrez pas la repousser ...
Notre seule force réside dans la différence que nous pouvons apporter à l’Histoire et ne pas répéter les mêmes erreurs.


[…]

- J’étais comment ?

- Tu as été très convaincant. Ils étaient tous là à t’écouter. Ce n’était pas gagné, je l’admets, mais tu as su retenir leur attention et toucher leur cœur. Tu vas pouvoir faire les discours à ma place dorénavant !


***************************************************



Alors que je levais mes prunelles vers lui, il me dédia un sourire … si familier … que je vacillai sous l’émotion qui me transperça. Mes jambes tremblèrent et mon cœur reconnut cette sensation qu’il n’avait jamais oubliée. C’était si … incompréhensible, si inexplicable. Je voulais des réponses. J’en avais besoin. Je fis les premiers pas vers lui, mais il se volatilisa devant nous, me laissant un goût amer d’inachevé, de doutes, de toutes ces questions qui chaviraient mon âme. Longtemps, je fixai le tabouret où il s’était installé avant que la voix d’Evan me tire de ce voile douloureux. Je clignai des yeux pour revenir au moment présent et ne pas me montrer impolie devant mon interlocuteur.

- Mon prénom ? Vous dites qu’il connaissait mon prénom …

Si j’avais eu encore des doutes, ils venaient de s’effacer. Peu de personnes étaient informées de ma véritable identité et encore moins un Asarien. Un chanteur. Bien sûr, j’étais tout en haut de la liste des têtes à faire tomber du gouvernement. Les Anciens connaissaient mon visage, qui j’étais … mais Lui, c’était différent.

- Je vous remercie Evan, j’ai de quoi rentrer. J’aimerais pouvoir rester un peu plus avec vous pour ranger et mettre de l’ordre, mais je suis déjà restée bien trop longtemps. Je vous mets en danger et moi aussi.

Je quittais les lieux en prenant la rose qu'il m'avait laissée en souvenir, remontant sur mes cheveux la capuche de ma longue cape pour dissimuler celle que j’étais : la leader des Pacificateurs. Dehors, la nuit s’étirait encore. Étrangement, je ne percevais aucune sirène de patrouilles ni aucun fourgon tout proche. Je m’élançai vers les petites ruelles, mais quelque chose me retint d’aller plus loin. Le bidonville était désert … Peut-être bien ou pas. Ma gorge se noua et je sentis mes premières larmes couler le long de mes joues.

- Tu es peut-être encore là à m’observer …  Si tu m’écoutes, je te promets que j’irai chercher ton âme dans le froid, dans les flammes où que tu sois … Je te retrouverai …


 

~~ Maman d'une petite Héméra ~~





Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: (Terminé) Hellfire Club ¤¤ Ouvert à tout le monde ...¤¤   

Revenir en haut Aller en bas

(Terminé) Hellfire Club ¤¤ Ouvert à tout le monde ...¤¤

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Sujets similaires

-
» Cours d'utilisation du sabre (Ouvert à tout le monde)
» Tout le monde s'en fout...
» DSL tout le monde
» bon tout le monde a joué au foot
» Un jour je ferai comme tout le monde c’est promis… (ou pas).

Asaria : Le monde de la Prophétie ::  :: Coeur du Bidonville  :: » Taverne de l'Enfer-