(Terminé) Au delà des apparences (Pv Natacha)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Messages : 478

Localisation : Quelque part ...
Côté coeur : Solitaire

Activité/Profession (du personnage) : Agent de terrain / Bosse au garage d'Ethan O'Donnell
avatar
Elisabeth Pearson
Humaine Rebelle
MessageSujet: (Terminé) Au delà des apparences (Pv Natacha)   Mar 1 Déc - 18:45

[HRP: ce RP se passe avant la rencontre au dispensaire et la réunion au QG]


Le bruit du moteur de ma moto ronronna enfin après plusieurs jours à bosser dessus après la fermeture du garage d’Ethan. Je passais beaucoup de temps au Car’s Rep. Pour une femme, c’était assez étrange, mais j’aimais m’occuper des moteurs, mettre la main dans le cambouis après avoir vérifié les bougies, les pistons et autres pièces bien spécifiques d’une vieille voiture ou comme ce soir de ma bécane. J’arrêtai le contact et le ronflement familier se tut. Je pouvais respirer tranquillement et me disant que j’éviterai encore cette fois-ci à devoir me chercher par tous les moyens possibles et inimaginables une moto en bon état. Ethan et Roy me le répétaient sans cesse, mais moi tant que je pouvais continuer à la retaper, j’étais tout aussi contente. J’essuyai mes mains pleines de graisse avec le petit chiffon que j’avais posé sur mon épaule, contente de mon exploit. Il faut dire qu’Ethan m’avait tout appris dans le rafistolage des pires épaves du marché. Il fallait voir toutes les voitures qui traînaient ici et qu’Ethan réceptionnait à peu près chaque jour. Il était le seul garagiste compétent et ouvert quasiment toutes les journées. Si quelqu’un avait un souci avec ma bagnole ou sa bécane, il suffisait de venir ici ou de passer un coup de fil.

En attendant, j’en avais terminé pour aujourd’hui.  Je filai dans la petite pièce pour me rafraichir le visage et les mains. Le miroir tout escamoté, plaqué contre le mur, me renvoyait ma mauvaise mine. Un long soupir s’échappa de mes lèvres devant la triste réalité. Mes cauchemars reprenaient une place de plus en plus importante dans mes nuits. C’était une sorte de cycle qui revenait assez souvent tout au long de l’année et il entrainait avec lui mes insomnies pour éviter de revoir défiler toutes ces images qui parsemaient mon passé et auxquelles, je le savais, je n’y échapperai jamais. Je haussai les épaules. Je ne pouvais guère cacher ma fatigue, je ne me maquillais jamais. Non pas que je ne prenais pas soin de moi, mais je n’en voyais pas l’utilité, pas quand on est comme moi une femme de terrain, armée de mon M16. Pas besoin d’ombres à paupières et de mascara, ce qui vaut une petite fortune à notre époque, pour pouvoir viser dans la lunette. Et puis, je ne désirai plaire à personne. Je n’étais pas masculine non plus, ma longue chevelure brune était encore ce qui me rendait féminine aux yeux des hommes. Je fis une dernière moue à mon reflet et je détachai mes cheveux que j’avais relevés au-dessus de ma nuque pour pouvoir mieux bosser sur ma moto. Ils retombèrent en une cascade sauvage de mèches sombres qui s’étalèrent sur mes épaules.

Je sortis de la petite cabine et je pris en passant près du porte- manteau, mon pull que j’enfilais et mon blouson. Nous approchions de l’hiver et les températures se faisaient de plus en plus fraiches sous les dômes, en particulier sous le dôme de la division humaine, ce que je ne concevais pas tant que cela. S’il n’y avait que des humains qui y vivaient, je pourrai comprendre la répugnance des Asariens à nous faire mourir de froid grâce aux procédés ingénieux des  propulseurs d’airs, dirigés par la société du ministre Brennan. Cet Ancien se prenait pour le Dieu et il aimait jouer avec les températures en nous offrant différents climats qui se calquaient sur celui de l’extérieur. C’était bien sur totalement faux ! Nous avions droit, ici, à de tout : des fausses pluies qui se transformaient en véritable ouragan, des tempêtes de neige dès que l’hiver s’installait dans les terres sauvages. C’était une période où les humains mourraient bien plus vite, mais, ce que je ne comprenais toujours pas, c’était que sous ce même dôme était installé les locaux de la Milice. Les petits chiens de Van Brënner.

Je recouvris ma moto d’une bâche. Pour le moment, elle resterait là. J’avais envie de faire un tour à la Taverne. D’après ce qu’Ethan m’avait raconté par des bribes de conversations tout en travaillant chacun sur nos moteurs, il y avait eu, il y a peu, une grosse bagarre dans l’établissement du père de Steve. Beaucoup de dégâts qui avaient pu être réparés et remplacés par le don de quelques personnes. Il y avait toujours un peu d’échauffement dans cette Taverne, mais pas à ce point d’après Ethan. Je sortis du garage par la porte de derrière et le froid me fouetta le visage, faisant virevolter au passage mes cheveux longs. Je levai les yeux vers l’immense voute de verre qui protégeait les Asariens du soleil tout en me demandant s’il faisait aussi froid à l’extérieur, là où les humains pouvaient respirer librement. Je remontai la fermeture éclair de mon blouson ainsi que les bords de mon large col pour me donner un peu plus de chaleur. Je tournai la clef dans la serrure et je partis d’un pas décidé et rapide avec le Pub.

Les ruelles se faisaient de plus en plus désertes. La nuit avait bien progressé et les Miliciens commençaient à pointer le bout de leur nez. Je ne me fis pas prier pour accélérer ma marche jusqu’à me retrouver devant les portes de la Taverne que je poussais avec plaisir. L’intérieur indiquait effectivement qu’une rixe avait bien eu lieu. Une partie de la salle, au fond à droite était encore inaccessible aux clients. Le mobilier- les chaises et les tables - avaient changé et le vieux billard était recouvert d’une vieille couverture. Les étagères du bar où étaient posées les bouteilles d’alcools avaient elles aussi subi un changement de design. J’avais raté un tel spectacle, moi ?! Je n’avais plus revu Steve depuis quelques temps et j’irai le titiller avec ça dès que je tomberai sur lui.

En passant entre les tables et les clients pour me rapprocher du comptoir, je reconnus immédiatement l’allure d’une silhouette, de dos, qui sirotait tranquillement son verre tout en parlant avec le barman. Je m’installai en prenant place sur un haut tabouret près d’elle.

- Tu as paumé tes riches clients ?

Mon murmure risible  était adressé à la jeune femme qui se retourna immédiatement à ma question tandis que je défaisais la fermeture de mon blouson pour me mettre à l’aise. Je commandais une bière au passage du barman devant moi.

- ça fait un bail que je ne t’ai pas croisé ! Je croyais que tu t’étais laissée enrôler comme petite humaine à tout faire au Luxor !

Je la taquinais. C’était certainement la seule avec laquelle il n’y avait pas de conflits, la seule avec laquelle il n’y avait pas de prises de tête. Elle avait son caractère comme moi j’avais le mien, mais ma relation avec Natacha ne ressemblait en rien avec celle que j’entretenais avec Roy. Mon rapport était aussi différent avec Ethan ou Evan. En fait Roy éveillait mon passé personnel et c’était pour cela que je ne pouvais qu’être froide et distante avec lui.

- Comment vas-tu ?






Nom de code : Shadow - Binome de Roy Cooper
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 397

Côté coeur : Difficile à dire

Activité/Profession (du personnage) : Serveuse au Luxor/Membre de la Section des Opérations Externes en Infiltration
avatar
Natacha Grey
Humaine Rebelle
MessageSujet: Re: (Terminé) Au delà des apparences (Pv Natacha)   Sam 5 Déc - 12:21

Natacha venait de finir son service au Luxor. Encore une de ces journées à rallonge. Il ne s’était rien passé de bien intéressant là-bas. Que des Asariens avides, se trimballant avec leurs esclaves comme des trophées. Natacha ne comprenait pas ces humains qui se laissaient faire ainsi. Elle ne parlait pas de ceux qui étaient contraints par quelque moyens que ce soit mais ceux qui se laisser enrôler de leur propre volonté. La Rebelle aurait préféré se donner dix mille morts plutôt que d’accepter de devenir un jouet entre les mains de ces êtres vils et cruels. Les Asariens ne considéraient pas les Humains. Pour eux, ce n’étaient que des jouets interchangeables à souhait. Même si, la brune savait au fond d’elle qu’ils devaient y en avoir de meilleurs que d’autres – après tout, ils étaient à la base de simples humains comme eux – elle ne pouvait les voir autrement que comme ces 6etres qu’elle détestait par dessus tout. La jeune femme avait plus d’une fois frôlé la mort à cause d’eux. Elle avait d’ailleurs bien failli y rester… Sans la rencontre qui allait changer sa vie à jamais.

Et maintenant, elle était là. Elle avait une vie d’apparence ordinaire. Elle travaillait comme tout un chacun. Elle passait pour la parfaite petite humaine docile aux yeux de Lenora Fairchild, la gérante du Luxor. Celle à qui on pouvait demander de faire n’importe quelle tâche. Mais l’Asarienne avait bien compris que la brune était bien plus utile dans la salle que dans les coulisses. Son joli petit minois faisait bien dans son établissement de luxe. Aussi Natacha était presque toujours assignée au service de nuit, le moment où tous les Asariens étaient de sorti. Elle avait parfois fort à faire avec les mains baladeuses mais la Rebelle ne se plaignait pas. C’était dans ces moments là qu’elle récoltait le plus d’info. Car qui irait se méfier de la petite serveuse toujours souriante et qui ne faisait que vous apporter vos boissons ? Personne. Pourtant, méfiez-vous de l’eau qui dort. Natacha avait les oreilles qui traînaient de partout. Son passé de voleuse lui avait donné de jolis réflexes. Elle pouvait se glisser partout comme une ombre sans éveiller le moindre soupçon.

Mais aujourd’hui était une exception. Elle n’avait pas été de service de nuit. N’ayant pas l’habitude de rentrer tôt, elle était passée à la Taverne qui, d’après ce qu’on lui avait dit, avait été saccagée par une bagarre. Il y avait eu toujours des petites bagarres mais jamais rien de bien méchant mais lorsqu’elle avait franchi le seuil de l’établissement, elle comprit que cette fois là ça avait dû être sérieux. Les meubles avaient dus être changé et beaucoup de choses n’étaient plus. La jeune femme s’installa au bar et commanda une bière.

« Alors Nat’, ça fait longtemps qu’on n’a pas vu ton joli petit visage ici. Tu vas bien ? »

La jeune Rebelle éclata de rire devant cette réplique. Elle aimait bien le père Roswell. Il avait toujours un mot gentil pour chacun de ses clients.

« Vous dites ça à toutes les filles qui franchissent votre porte ! Je vous connais hein ! Mais ça va oui merci. Vous me manquiez, c’est pour ça que je suis là ! »

Natacha fit un petit clin d’œil complice au gérant du bar.

« Et vous ? Pas trop secoué par ce qui s’est passé ici ? »

Le vieil homme n’eut pas le temps de répondre qu’une voix familière l’interpella. Natacha se tourna un peu pour découvrir Elisabeth Pearson. Une amie et collègue du Faucon. Lui tirant la langue, elle lui répondit sur le même ton

« Faut bien que je me mélange au petit peuple de temps à autre ! »

Laissant échapper un petit rire, la jolie brune donna une petite bourrade amicale à la non moins jolie brune qui s’installait à ses côtés. Ely était devenue une amie au fil du temps. Elles avaient pris l’habitude de se croiser au Car’s Rep, le garage d’Ethan où Natacha avait pris l’habitude de passer quand elle avait un moment de libre pour voir son meilleur ami et sauveur. Si au début, la brune n’avait pas l’air d’apprécier la serveuse, le temps avait fait son œuvre et elles étaient devenues maintenant de très bonnes amies.

« Ça tu peux le dire ! Je me suis même demandée si Ethan ne t’avait pas séquestrée dans son garage pour que tu travailles jour et nuit ! »

Trinquant avec Ely, la jeune femme répondit

« Ben écoute ça va. Et toi ? »

Montrant de la tête la salle derrière elle, Natacha lui demanda

« Tu étais là quand y a eu la bagarre ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 478

Localisation : Quelque part ...
Côté coeur : Solitaire

Activité/Profession (du personnage) : Agent de terrain / Bosse au garage d'Ethan O'Donnell
avatar
Elisabeth Pearson
Humaine Rebelle
MessageSujet: Re: (Terminé) Au delà des apparences (Pv Natacha)   Mer 9 Déc - 13:19

La Taverne était le lieu le plus familier que je pouvais connaitre dans le bidonville.  Cet établissement était le témoin d’innombrables histoires d’amitié, d’amour et de bagarres. Si les murs pouvaient parler, ils nous en apprendraient de bien émouvantes histoires. Le père de Steve était le pilier de ce bar. S’il continuait à servir et à rester à son poste de confident, à être au courant de tout, il avait passé les commandes à son fils qui prenait plaisir à reprendre les rênes de cet héritage familial et si cher dans les cœurs des humains. J’avais vite repéré Natacha au bar et je m’étais installée à côté d’elle. Notre échange avait commencé par quelques taquineries. Personne ici, à part le père Roswell, ne pouvait s’imaginer que nous faisions partie de la rébellion à nous voir nous chamailler comme deux grandes adolescentes. Et pourtant … la vérité était bien ailleurs.

- Tu as bien raison, tu risques à la fin d’avoir les chevilles qui enflent et ne plus pouvoir entrer dans tes rangers ou tes belles chaussures à talons.

Je répondis à sa petite bourrade par un clin d’œil amical. Ma bière fut très rapidement servie par le père Roswell qui était ravi de nous voir toutes les deux.

- Mon fils a beaucoup de chance de travailler avec vous deux. Dit-il en messe basse. Il y avait quelques mois en arrière, nous avions pu sauver un jeune homme et l’amener jusqu’aux terres sauvages. Grâce à son père, Steve et moi, nous avions pu déjouer les soldats qui recherchaient ce pauvre type. Nous l’avions aidé à passer les barrages, en contournant les patrouilles et en passant par les galeries souterraines. Nous avions pu le mettre à l’abri, en lui donnant de quoi se reconstruire. Nous avions aussi fait évacuer sa femme et son bébé et maintenant la petite famille vivait tranquillement au village loin de cette puanteur et de ce danger permanent.

- Ou alors, c’est nous qui avons beaucoup de chance de vous avoir, Monsieur Roswell.

De nouveaux clients arrivèrent et il s’excusa auprès de nous. Il partit les saluer, me laissant seule avec Natacha. Je me focalisai sur la suite de notre conversation où elle parlait d’Ethan et de ses moyens peu scrupuleux sur ma petite personne. Je pris une bonne gorgée de ma bière, avant de lui répondre d’un ton très sérieux et détaché.

- Ethan est un employeur sadique !  Ça je l’ai toujours su ! Je ne compte même plus les heures supplémentaires que je fais après la fermeture du garage sans le moindre surplus de salaire ou de jours de repos !

Mes prunelles malicieuses rencontrèrent celles de la jeune femme qui paraissait être pris entre deux réflexions très différentes l’une de l’autre. Je haussai mes épaules pour donner plus de vérité à mes propos, comme si j’étalais là une évidence que j’avais toujours comprise et que je lui dévoilais un secret terrible. Natacha arqua un sourcil en tout en oscillant entre une mine grave et perplexe.  Je partis alors dans un fou rire mémorable en la regardant faire.

- Mais non ! Je plaisante ! Ethan est adorable … au garage, je précise !  Je te rappelle qu’il est  … Je me penchai à son oreille pour poursuivre. Il est mon supérieur hiérarchique dans la section des Opérations externes. Là, par contre, il peut être chiant quand il s’y met. Comme tous les hommes, tu me diras !

Je fis tinter ma bière contre son verre et j’avalai une autre gorgée. Elle enchaîna avec deux autres questions. La dernière était la plus importante pour moi que de parler de ma personne. Je tournai la tête par-dessus mon épaule en suivant son mouvement. La Taverne possédait encore les stigmates d’une récente bagarre.

- Non, je n’étais pas présente ce soir-là. D’après Ethan, un individu bien alcoolisé a commencé à provoquer une jeune femme. Un homme s’est interposé puis de fil en aiguille, le ton est monté. Les potes du pauvre type ont répliqué et d’autres clients de la taverne se sont jetés dans l’affrontement. Je n’en sais pas davantage. Ethan porte quelques entailles au visage.

- C’est bien ce qui s’est passé !

Le père Roswell était revenu à notre niveau, derrière son comptoir et il nous avait entendu discuté de la bagarre.  Au lieu d‘être renfrogné à la perspective d’avoir vu son établissement se faire détruire par une telle altercation violente, il avait plutôt le sourire.

- Où avez-vous trouvé l’argent pour faire toutes ces réparations ?

- C’est compliqué. Il y a eu tout d’abord cet homme, ce chanteur avec sa guitare qui m’a donné une chevalière qui couvrait tous les frais nécessaires. Puis, il y a eu cette femme qui a échangé la chevalière par des billets. Peu m’importe ce qui a poussé cette femme à récupérer la chevalière, j’ai pu faire tous les travaux de rénovations pour la taverne. Je dois vous laisser Mesdemoiselles, les clients m’appellent.

Je regardai Natacha, surprise par toute cette histoire rocambolesque. Il y a des actions et des gestes qui nous échappaient très souvent et nous ne savions pas ce qui pouvait motiver telle ou telle personne. Si cette bagarre resterait dans les annales, je savais aussi que la rebelle qui se trouvait près de moi n’avait pas pu passer à côté de mon comportement. J’avais occultée délibérément et elle s’en doutait. J’avais horreur de parler de moi. Il n’y avait rien à dire d’intéressant, mais avant qu’elle ne  relance son interrogation, je pris les devants.

- Quant à moi, c’est la routine : boulot, boulot et boulot.  Un peu ici, un peu là-bas. Les mains dans la graisse ou les pieds dans la boue. Si tu comptais te recycler comme auteur en écrivant ma biographie, c’est raté ! Il n’y a rien de passionnant.






Nom de code : Shadow - Binome de Roy Cooper
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 397

Côté coeur : Difficile à dire

Activité/Profession (du personnage) : Serveuse au Luxor/Membre de la Section des Opérations Externes en Infiltration
avatar
Natacha Grey
Humaine Rebelle
MessageSujet: Re: (Terminé) Au delà des apparences (Pv Natacha)   Dim 20 Déc - 18:27

Éclatant de rire à la répartie de son amie, Natacha regarda son amie s’installer près d’elle. Le père Roswell lui servit alors une bière ce qui fit sourire la Rebelle. Le vieil homme connaissait bien les jeunes femmes. En fait il connaissait tout le monde ici et faisait en sorte de les faire se sentir comme chez eux. Aux mots du propriétaire, les deux jeunes femmes échangèrent un petit regard entendu. Et Natacha ne put qu’hocher la tête en signe d’assentiment à ce qu’Ely répondit.

« Beaucoup de chance même… »

Rajouta-t-elle avec un joli sourire. Son amie avait raison. Même si il ne faisait pas à proprement parler de la Rébellion, le père de Steve était un roc sur lequel on pouvait toujours compter. Et la Taverne un endroit où les Rebelles se plaisaient à venir. C’était comme à la maison. Il les laissa vite ayant d’autres clients à s’occuper. Natacha en profita alors pour demander de ses nouvelles et glisser un mot sur son emploi du temps au garage. Ce qu’Ely lui répondit alors la surpris. Elle ne reconnaissait pas l’Ethan que lui décrivait Ely. Arquant un sourcil, la jeune femme regarda sa compagne. Ely éclata de rire alors et Natacha comprit qu’elle la faisait marcher. Se détendant, elle donna une petite tape à son amie.

« Je me disais aussi ! Je ne reconnaissais pas l’homme que tu me décrivais. Au garage hein ! Pour l’autre… Je ne sais que trop ce que tu veux dire ! »

Natacha sourit en repensant à ses premières armes. C’était Ethan qui la chaperonnait et on pouvait dire qu’il n’y allait pas de main morte. Mais il fallait bien avouer qu’elle lui avait donné du fil à retordre. Elle n’était pas ce qu’on pouvait dire la recrue la plus docile qui existe. Natacha avait son caractère et son côté impétueux un peu inconsciente du danger lui avait valu bien des remontrances de la part de son supérieur. Mais pourtant elle l’adorait. C’était son meilleur ami, son sauveur. Sans lui, elle ne serait pas ici aujourd’hui. Et Natacha n’était pas le genre de personne à oublier ça.

« Ça fait longtemps que je ne l’ai pas vu… Il va bien ? »

Avec son emploi du temps assez chargé ces derniers temps, Natacha n’avait pas pu passer au garage pour voir son ami et il lui manquait. Ely enchaina alors avec ce qu’elle pensait être ce qui s’était passé lors de la bagarre. Dires qui furent confirmés par Monsieur Roswell. Ce dernier leur donna des détails concernant l’après bagarre et la « reconstruction » de la Taverne. Quelle histoire ! Les deux amies échangèrent un regard interloqué. Elle aurait aimé être là pour se mêler à la bagarre et donner quelques coups. Pas très féminin comme comportement mais Natacha ne s’était jamais targuée d’être une personne féminine. Certes elle aimait jouer de ça mais elle avait aussi un côté un peu garçon manqué. Et ça, elle ne l’avait jamais caché.

« J’aurai aimé être là »

La brune n’avait pas besoin d’en dire plus. Ses deux interlocuteurs la connaissaient assez pour savoir ce qu’elle voulait dire. Elle n’en dit pas plus et regarda Ely avec un petit sourire complice. Et attendit qu’elle continue. Son amie le comprit sans doute et parla de sa vie. Enfin de son absence de vie. Natacha sourit. Son amie n’aimait pas parler d’elle.
Ely était l’une des rares personnes avec qui Natacha n’avait pas besoin de se tenir sur ses gardes. Certes, son amie ne connaissait pas tout d’elle – personne ne pouvait se vanter de ça – mais Nat savait aussi qu’elle ne connaissait pas tout d’Ely. Cela ne l’embêtait pas. Chacune avait son passé et l’autre respectait cela. Elle savait qu’elle pouvait compter sur Ely.

« Haha ! Je suis sure que si ! Rien que ta vie dans la boue en vaudrait la chandelle ! »

Natacha sourit malicieusement à la belle brune. Même si elles avaient chacune un métier comme tout le monde, un métier qu’elles aimaient ou non mais qui leur permettait d’avoir l’air d’être normale, elles avaient aussi une toute autre activité pas très catholique. Une activité que Natacha aurait aimée pouvoir exercer à temps plein. Elle adorait ce pan de sa vie et était sûre qu’Ely l’aimait tout autant. Elles étaient des femmes de terrain et partageaient la haine des Asariens.

« Quoi de neuf sous le dôme ? A part les bagarres que l’on rate toute les deux ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 478

Localisation : Quelque part ...
Côté coeur : Solitaire

Activité/Profession (du personnage) : Agent de terrain / Bosse au garage d'Ethan O'Donnell
avatar
Elisabeth Pearson
Humaine Rebelle
MessageSujet: Re: (Terminé) Au delà des apparences (Pv Natacha)   Lun 28 Déc - 14:16

Le père de Steve venait de nous raconter très succinctement histoire de la bagarre à la Taverne. J’avais eu aussi quelques détails de la part d’Ethan et malgré tout cela, je trouvais cette soirée toujours aussi étrange. Ethan avait avancé dans notre conversation que ce chanteur était un Asarien. Je n’avais émis aucune opinion. Je n’en avais pas. Les actes pouvaient être dictés par des secrets qu’on n’imaginait pas, même chez un Asarien qui se mêlait dans la foule humaine. Le père Roswell n’avait pas mentionné ce fait et je ne comptais pas m’étaler dessus. Ma réponse se perdit dans la dernière gorgée de ma bière. C’était plus une réflexion privée qu’une réponse intelligible, mais je savais que Natacha avait compris ce que je disais.

- Pas moi. Je laisse les bagarres pour les autres. J’ai assez donné dans ce genre de situations. Je préfère les éviter le plus possible.


Taper, cogner, blesser, tuer de mes mains, j’avais appris tout cela il y a longtemps et pas chez les Rebelles.  Natacha ne savait rien de mon ancienne vie et c’était mieux ainsi. Peu de membres du Faucon connaissaient mon histoire et même mon binôme ne se doutait pas avec quel monstre il pouvait bosser. Je savais qu’au moment où Cooper connaitrait ce pan de ma vie, son regard changerait indéniablement sur moi. Nous avions eu beaucoup de mal à nous faire confiance, à construire un lien professionnel, peut-être même amical, mais il était très loin d’imaginer qui j’avais été avant que Duncan et Evan me tendent la main. A la mort de Russell, mon premier coéquipier et mon amant, j’avais fait en sorte de ne plus accepter aucun binôme. Sauf que Duncan et mon chef de section, Ethan n’avaient pas le même point de vue que moi. Roy de son côté, avait lui aussi perdu son partenaire. Nous étions deux écorchés vifs. Nous le sommes encore. J’ai appris à lui faire confiance et à ouvrir les yeux sur ses capacités. Par moment, il me faisait penser à Russell et c’était comme rouvrir une blessure de mon cœur qui ne se refermerait jamais. Je ne pouvais pas aimer ou me laisser aimer. Je n’étais pas faite pour cela et toutes ces personnes qui avaient osé poser les yeux sur moi, qui avaient eu de l’amour pour moi et moi pour eux, elles étaient toutes mortes. Je maintenais Roy Cooper loin de moi par cette froideur que j’imposais dans notre relation même s’il arrivait à m’arracher des sourires quand je me laissais porter par nos conversations. Je haussai les épaules devant l’insistance de Natacha.

- Tu t’ennuierais vite si je devais te détailler le moteur d’une moto ou d’une jeep. Peut-être serais-tu plus intéressée par la composition d’une arme à feu ? Natacha, il y a des gens comme moi qui n’ont rien à dire. Ils ont une vie très simple … en dehors de ce que nous faisons toi et moi.

Quoi de neuf sous les dômes ? Rien, pas grand-chose. Ce qui était assez étrange en y pensant. Le bidonville était trop calme depuis quelques temps. Un peu comme si le calme annonçait une tempête terrible et je détestais cela.

- Les Miliciens ne font pas chier, ce qui est étonnant. Je me demande ce que Van Brënner et ses petits chiens nous réservent. Il y a un vieux proverbe qui dit que …

- Au secours ! … Aidez-moi…

Un homme alarmé et terrifié entra vivement dans la Taverne faisant sursauter tout le monde. On se retourna vers cet inconnu paniqué. Il porté plusieurs blessures au visage comme si quelqu’un l’avait tabassé sans aucune retenue. Il se tenait les côtés avec sa main et il respirait mal. Je descendis de mon haut tabouret et je me fis un petit chemin entre les clients qui l’encerclaient.

- Vous ne pouvez pas rester là. Monsieur Roswell, peut-on vous emprunter votre arrière-boutique ?

Le vieux Monsieur hocha la tête d’un signe positif et il me montra le rideau qui séparait le bar et une pièce à l’arrière. J’entrainai le blessé avec moi et je fis signe à Natacha de me suivre.

- Ok, respirez tranquillement. Vous êtes en sécurité. Qu’est-ce qui vous est arrivé ?

- Les soldats … Ils ont mis la main sur un pauvre gamin qui leur lançait des cailloux. Ils l’ont attrapé. Je ne pouvais pas les laisser l’amener en prison. Je me suis interposé. Mais ils étaient trop forts. Ils me suivent. Ils vont venir ici. Vous allez être tous en danger !

- Le danger ça nous connait. On peut faire en sorte de les diriger vers une autre piste. Vous allez vous soigner et rester ici un peu.

Je fouillai la pièce et je trouvai une trousse de secours dans une armoire que je lui tendis. Je me tournai vers Natacha un grand sourire aux lèvres et les yeux pétillants.

- Si nous allions jouer avec les Miliciens ? Ça te dit de te dégourdir les jambes ? Il faut qu’on les éloigne de la taverne. Je ne pense pas que Steve apprécierait une autre bagarre dans l’établissement de son père. On sort par la courette et on fait le tour par la ruelle. On observe et on les attire ailleurs. Tu es armée ?

L’homme était resté silencieux, mais il nous regardait avec de grands yeux étonnés. Je sortis de derrière mon dos, mon GLOCK.

- Vous êtes qui bon sang ?!!

- Quelque chose entre de bons samaritains et des têtes brulées.






Nom de code : Shadow - Binome de Roy Cooper
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 397

Côté coeur : Difficile à dire

Activité/Profession (du personnage) : Serveuse au Luxor/Membre de la Section des Opérations Externes en Infiltration
avatar
Natacha Grey
Humaine Rebelle
MessageSujet: Re: (Terminé) Au delà des apparences (Pv Natacha)   Ven 5 Fév - 14:06

Natacha n’était pas des plus expansives sur sa vie privée ou son passé. Peu de personnes savaient ce qu’elle faisait avant. Ely était l’une des rares à qui elle en avait parlé. Elle ne s’était pas non plus étendue. Juste dit assez pour qu’Ely comprenne. Les seuls vraiment au courant étaient Ethan et Evan et leurs leaders bien sûr. Il faut bien avouer que son passé de voleuse lui avait sauvé la mise plus d’une fois. Et pour dérober des infos ou autre pour la Cause, c’était bien utile. Cela lui manquait parfois mais elle préférait – et de loin – sa vie d’aujourd’hui. Il n’était pas donné à tout le monde d’avoir un but dans la vie… surtout un but tel quel le leur… Et même si Ely ne lui avait jamais parlé de sa vie d’antan, elle n’en était pas vexée pour autant. Certes, Natacha avec sa curiosité légendaire, mourait d’envie d’en savoir plus sur son amie mais elle était assez respectueuse pour ne pas lui forcer la main. La brune à ses côtés lui en parlerait en temps voulu si elle le voulait bien. D’ici là, la serveuse devra prendre son mal en patience, ce qui s’avérait être un plutôt bon exercice !

« Pas moi ! Tu me connais, j’aime bouger, être au cœur de l’action. Et puis, j’aurais aimé voir ce Gabriel Laymann à l’œuvre… »

Evan lui avait parlé de cet Asarien à sa demande. Sauf que ce nom ne lui disait rien et elle n’avait pas encore eu le temps de chercher plus d’info. Cette histoire, Natacha l’avait retournée encore et encore dans sa tête mais sans réussir à comprendre. Pourquoi un richissime Asarien irait se perdre dans les méandres des bidonvilles. Certes, il se savait à l’abri de l’hostilité ambiante avec sa force et ses pouvoirs mais même… Bref une histoire rocambolesque de bout en bout ! Elle reporta son attention sur Elisabeth.

« C’est sûr que nos vies seraient bien monotones sans notre à côté… »

Natacha resta un moment pensive. Sans les Rebelles, où serait-elle aujourd’hui ? Si ce n’est morte sous les coups de cet Asarien de malheur ? Serait-elle toujours la voleuse ? Ou cette histoire lui aurait-elle servi de leçon ? Aurait-elle raccroché ce costume pour épouser celui d’une Humaine lambda essayant de survivre tant bien que mal ? Elle ne savait pas très bien. Mais se connaissant tout de même un peu, elle n’aurait jamais tenu longtemps dans ce rôle de la petite humaine soumise et acceptant son sort. Et puis, rancunière comme elle l’était, Natacha aurait essayé par tous les moyens possibles et imaginables de se venger de Darren Harrison. Et en serait probablement morte pour ça. L’un dans l’autre, sans les Rebelles, la jeune femme ne pouvait s’imaginer autrement que morte… Triste à dire…

Elle changea alors de sujet pour parler de ce qui se passait sous le dôme qui était bien trop calme en ce moment. Natacha n’était pas sûre d’aimer ce calme trop pesant. Cela ne lui disait rien qui vaille. Les Miliciens qui pullulaient d’ordinaire ici se faisaient de plus en plus rares et c’en devenait même inquiétant. Ely devait penser la même chose car elle commença par confirmer ce que craignait Natacha. C’était trop inhabituel. Mais avant même qu’elle ait pu aller au fond de sa pensée, un homme entra le visage ensanglanté et demandant de l’aide. Ni une ni deux, Ely descendit de son tabouret pour aller le rejoindre. Nat en fit de même et suivit le sillage laissé par la brune. Elles partirent en direction de l’arrière-boutique et c’est là que l’homme leur raconta sa mésaventure. La jolie brune échangea un regard avec Ely et acquiesça à ce qu’elle lui proposa.

« Je ne sors jamais sans mon meilleur ami ! »

Rigolant franchement à la réplique de son amie, Nat rétorqua

« J’opte pour les Têtes brûlées ! »

Les deux jeunes femmes sortirent rapidement de la Taverne. Ce faisant Natacha taquina quelque peu son amie.

« Toi qui n’aime pas les échauffourées… Tu vas être servie ma belle ! Je sens qu’on va être bonnes pour être encore convoquées dans le bureau d’Evan ! »

La jeune femme était une habituée des lieux. Elle s’était améliorée avec le temps mais elle prenait encore bien trop de risques inconsidérés pour que cela passe inaperçu. Et Evan n’était pas du genre à laisser passer ce genre de choses. Nat’ se savait trop impétueuse mais sans risque, on ne pouvait pas faire grand-chose. C’était sa réplique phare dès qu’on le lui reprochait ce trait de caractère. Ce ne fut qu’une fois dehors que Natacha sortit son arme. Elle ne se débrouillait pas trop mal avec mais elle préférait de loin les combats rapprochés. Elle avait eu un bon maître en la personne d’Ethan et depuis, il n’était pas rare de la voir s’entraîner au Faucon. Elles scrutèrent aux alentours histoire de voir d’où les Miliciens allaient débarquer. Il fallait à tout prix les éloigner de la Taverne. Ely avait raison. Steve n’allait pas apprécier que l’on mette à sac l’établissement de son père encore une fois surtout que cette fois-ci, il n’y aurait pas de généreux donateurs pour les réparations…

Un bruit attira l’attention de Nat alors. Poussant Ely du coude, elle lui désigna le chemin de droite. La jeune femme l’entraîna alors vers un petit passage.

« J’espère que tu es assez en forme pour courir ! »

C’était dit sur un petit ton ironique et un clin d’œil plus tard, Nat tira un coup dans l’air. Jetant un coup d’œil vers l’entrée du passage, elle vit que les Miliciens s’étaient arrêtés net et se demandaient d’où provenait ce coup de feu. La jeune femme tira donna un coup de pied dans les poubelles qui roulèrent hors du passage en attirant l’attention des hommes de main de Van Brënner. Ils se mirent alors à courir vers leur cachette.

Regardant Ely, Natacha lui dit alors

« Parce que c’est le moment de montrer que tu es en forme ! Go ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 478

Localisation : Quelque part ...
Côté coeur : Solitaire

Activité/Profession (du personnage) : Agent de terrain / Bosse au garage d'Ethan O'Donnell
avatar
Elisabeth Pearson
Humaine Rebelle
MessageSujet: Re: (Terminé) Au delà des apparences (Pv Natacha)   Dim 6 Mar - 0:55

Visiblement Natacha en savait beaucoup plus que moi sur la dite bagarre qui avait entraîné les diverses réparations de la Taverne. Je fis de grands yeux en l’entendant me citer le nom de Gabriel Laymann. Je ne savais pas qui était cet homme. Il pouvait être un PDG, un haut fonctionnaire du gouvernement, une star plébiscitée par une foule de fans en délire que cela ne m’intéressait pas. La soirée aurait pu être très sympa : un peu de tranquillité entre filles, cela faisait un moment que cela ne nous était plus arrivé. Mais apparemment, nous n’étions pas vouées, toutes les deux, à passer des moments calmes. Un homme au visage tuméfié et qui se tenait les côtes avec sa main, entra dans le bar, totalement paniqué et essoufflé. Il ne fallait pas que les soldats puissent se rendre compte qu’il était parmi nous. Les clients de la Taverne n’étaient pas des Anges, mais c’était des hommes et des femmes qui n’auraient peut-être pas les moyens d’échapper à la Milice. Alors que Natacha et moi … Nous étions entraînées pour cela …

Le père de Steve nous laissa entrer dans la pièce privée juste séparée par un rideau. Il fallait tenter de provoquer le moins de dommages collatéraux. Et tant que les chiens de Van Brënner ne pousseraient pas la porte du bar, nous avions un peu de temps devant nous. Si cet inconnu était malin, il avait dû les semer. Beaucoup d’options se présentaient à nous, mais une seule était flagrante : ce type ne pourrait nous suivre. Donc, nous devions impérativement éloigner les patrouilles  d’ici et imposer au père Roswell la fermeture rapide de son établissement. Pendant que je regardais les blessures de notre inconnu, Natacha répondit avec un petit sourire amusé à ma phrase sur les Têtes brûlées. Je me redressai et je pris mon GLOCK que je gardais toujours sous mon pull et dans mon dos. L’homme fut très étonné de voir deux femmes armées et prêtes à faire diversion.

- Vous restez ici. Rien ne vous arrivera. On s’occupe des patrouilles. Pour le moment, aucun soldat n’a franchi la porte de la Taverne. Vous êtes donc un petit futé.

- J’ai essayé de faire tout mon possible pour brouiller ma piste.

Le père Roswell nous rejoignit à ce moment-là. Mon regard chercha le sien et il comprit bien avant que je formule mes idées, ce que nous attendions de lui.

- Dites à vos clients de rentrer chez eux sans précipitation et fermez votre bar tranquillement, comme tous les soirs. Il ne faut pas éveiller le doute des Miliciens qui pourraient passer tout près d’ici. Je vous conseille de le mettre à l’étage. Ici n’importe qui peut venir. Vous vous en sortirez Monsieur Roswell ?

- Oui, ne vous inquiétez pas. Faites ce que vous avez à faire de votre côté.

Je suivis Natacha qui sortit la première par la courette et je soupirai devant la fatalité de notre soirée. J’armai mon GLOCK en comptant le nombre balles qui me restait dans la poche de mon blouson.

-  j’aurai dû m’enfermer avec ma bécane et finir la nuit avec elle au garage d’Ethan.

J’en étais presque sérieuse en disant cela. Maintenant que nous étions à l’extérieur, les instincts de chacune reprenaient le dessus. Natacha était une espionne, aussi agile qu’un félin au combat. J’étais une tueuse et je savais analyser le terrain. A nous deux, nous étions capables de faire tourner en bourrique les Miliciens pour leur faire oublier leur pauvre victime. Nous suivîmes un chemin sur la droite et un bruit attira l’attention de ma coéquipière, en premier. On bifurqua dans un petit passage et pour attirer l’attention sur nous, Nat’ tira un coup en l’air. On entendit le bruit de bottines résonner sur le bitume et des silhouettes se formèrent au bout de ce passage. Elle fit alors rouler les vieilles poubelles devant nous, d’un coup de pieds et les soldats se concentrèrent sur nous.

- Je pense que la question ne se pose même plus ! GO !

On fonça toutes les deux à l’opposé des soldats qui énoncèrent la loi AH 74 sur l’arrestation des humains. S’ils croyaient que cela allait nous arrêter, ils étaient loin de nous connaitre. Je sentis dans ma fuite, plusieurs slaves de tirs lasers passer près de mes bras et de mes jambes. La Milice était dotée d’armes de haute technologie alors que nous ne possédions que des armes à feu.  Voyant que cela ne nous freinerait, ils s’élancèrent à nos trousses.

- Ok ! Maintenant qu’ils nous suivent comme de bons petits chiens. Il va falloir leur donner des os à ronger à notre façon.

Devant  nous, les vieilles ruelles misérables du bidonville s’écartaient petit à petit e je me souvenais où on était. Tout en continuant à courir, j’expliquai mon plan.

- Face à nous, on va voir un entrepôt désaffecté. On peut s’amuser avec eux si on les entraine à l’intérieur.

Je baissais ma tête et un tir siffla près de mon oreille. Je serrai la mâchoire et je filai en direction d’une grille usée qui était fermée par une chaine et un cadenas que je fis sauter d’une balle.  On se glissa à l’intérieur et on se dirigea vers l’entrepôt. Derrière nous les soldats nous hurlaient d’arrêter, que nous serions prises de toute façon au piège dans ce vieux bâtiment qui tombait en ruine. J’en n’étais pas aussi certaine qu’eux. La porte d’entrée était défoncée et je marchai sur la tôle pour entrer à l’intérieur. On allait devoir avancer à tâtons.

- Il faut qu’on essaye de monter à l’étage et de se caler pour être prêtes à les recevoir. Il doit y avoir un escalier … J’espère qu’il est encore debout …






Nom de code : Shadow - Binome de Roy Cooper
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 397

Côté coeur : Difficile à dire

Activité/Profession (du personnage) : Serveuse au Luxor/Membre de la Section des Opérations Externes en Infiltration
avatar
Natacha Grey
Humaine Rebelle
MessageSujet: Re: (Terminé) Au delà des apparences (Pv Natacha)   Ven 1 Avr - 1:33

Nat aimait l’action mais pour une fois qu’elle se trouvait en compagnie d’Ely, elle n’aurait pas dit non à une soirée tranquille entre filles. Ça faisait un bail qu’elles ne s’étaient pas vues et au lieu de papoter tranquillement en buvant quelques bières, elles se retrouvaient dehors à chercher la bagarre sciemment. Avant de partir, son amie avait donné des instructions à Monsieur Roswell pour qu’il se mette en lieu sur. Mais Nat savait que le propriétaire des lieux savait déjà quoi faire. Ce n’était pas à un vieux singe qu’on apprenait à faire la grimace. Riant à la remarque de la jolie brune, Natacha lui dit alors d’un ton taquin

« Et tu m’aurais laissé toute seule affronter toute cette bande toutous ? Je veux bien croire que je suis très douée mais pas sûre que j’en serais sortie indemne… Et puis je dois t’avouer que je suis bien contente d’avoir la meilleure tireuse du Faucon avec moi ! »

Très vite, elles eurent les Miliciens à leurs trousses, aidée en cela par les stratagèmes de la Voleuse bien entendu. Elles se mirent à courir tandis que les balles volaient autour d’elles. Les hommes de Van Brenner ne savaient vraiment pas tirer. Tant mieux pour les deux Rebelles vous me direz. Mais c’en était presque risible. Ely mentionna alors le vieil entrepôt dans une rue non loin de la Taverne. Natacha le connaissait bien. Elle y avait fait ses premières armes là-bas étant gosse. Elle se souvenait des heures passées à l’intérieur à s’amuser comme une folle à courir partout et à se cacher avec ses petits camarades d’époque. Acquiesçant, la jeune femme suivit la brune à l’intérieur. Dans d’autres circonstances, Nat aurait surement pris le temps de se replonger dans ses souvenirs. Mais là ce n’était ni le lieu ni le moment pour ce genre de réminiscences.

Regardant Ely, elle lui dit alors

« Il n’y a pas d’escaliers mais une échelle qui doit être au fond à droite. Allez viens ! »

Se fiant à sa mémoire, Natacha se dirigea sans hésitation vers le l’endroit qu’elle avait indiqué. L’échelle était toujours là. Poussant un petit soupir de soulagement, la jeune femme la prit et la positionna. Laissant passer son amie, elle monta à son tour à l’étage en prenant bien soin de remonter l’échelle ensuite. Elles se trouvèrent sur un petit établi.

« Si on se débrouille bien, en s’allongeant, ils ne devraient pas nous voir. »

Regardant son amie, elle lui dit alors

« J’ai l’impression que tu as encore maigri depuis la dernière fois donc ça devrait aller ! Mets toi du côté droit, je vais prendre la gauche. De toute façon, on n’aura une vue sur la porte d’entrée. »

Prenant place, Nat vérifia son chargeur. Plein. Et elle avait dans sa poche un chargeur en plus. A croire qu’elle savait ce qui allait se passer…

« Tu as combien de balles El’ ? »

Natacha savait tirer et elle n’était pas mauvaise à cet exercice mais elle n’avait pas la dextérité de son amie. Ely faisait partie des tireurs d’élite. Et Nat se sentait plutôt en sécurité sachant qu’elle n’était pas seule et qu’elle pouvait compter sur son amie. La jeune femme fixa la porte attendant de voir les hommes de mains du Ministre de la sécurité apparaître. Mais les secondes s’égrenèrent sans l’ombre d’un seul Milicien. Échangeant un regard étonné avec Ely, Natacha se demanda ce qui se tramait. Elle montra une petite fenêtre derrière elle et fit signe à Ely qu’elle allait voir ce qui se passait. Rampant sans bruit, la Rebelle se posta près de la fenêtre et jeta un petit coup d’œil à l’extérieur. Les Miliciens étaient en grande discussion. Elle en comptait six en tout mais était-ce un leurre ? Revenant à sa place, Nat rapporta ce qu’elle venait de voir

« Six en tout. Après je ne sais pas si d’autres sont cachés. En tout cas, je n’en ai pas vu d’autres… Tu en penses quoi ? On descend ou on tire des fenêtres ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 478

Localisation : Quelque part ...
Côté coeur : Solitaire

Activité/Profession (du personnage) : Agent de terrain / Bosse au garage d'Ethan O'Donnell
avatar
Elisabeth Pearson
Humaine Rebelle
MessageSujet: Re: (Terminé) Au delà des apparences (Pv Natacha)   Jeu 21 Avr - 17:37

Je connaissais rarement des nuits calmes, ici dans le bidonville ou là-bas au QG du Faucon. Je devrai peut-être sérieusement penser à m’installer au village. Quoi qu’avec les patrouilles de la Milice qui aimaient faire des descentes pour surprendre les humains et en capturer pour les vendre sur les marchés aux esclaves, mes nuits ne seraient toujours pas tranquilles. Peut-être que de bivouaquer en plein milieu de la nature serait une option dès plus intéressante. La solitude ne m‘effrayait pas. J’avais déjà campé de nombreuses fois seule dans les terres sauvages et il m’était presque nécessaire, comme l’air, de me retrouver avec moi-même. Ni Evan, ni Ethan ne comprenaient pourquoi je ne pouvais pas tourner la page sur la mort de Russell et sur mon passé. Mais comment le pourrai-je ? Ça serait oublié un pan de ma vie, mentir aux autres et à moi. Je ne le pouvais pas, comme je ne pouvais pas effacer ce que j’avais été, les meurtres que j’avais mis pour le compte des Asariens durant plusieurs années.

Néanmoins, je m’étais libérée de mes chaines et on m’avait tendu la main. Duncan m’avait donné une chance de racheter mes crimes et Evan, comme Ethan avaient été les confidents de mon horrible passé. Russell avait été mon premier co-équipier, capturé puis tué par les Miliciens. J’avais mis longtemps à accepter mon nouveau binôme pour des raisons qui me sont personnelles et intimes. J’étais déchirée entre cette envie de ne plus m’attacher  personne et de l’autre, cette volonté qui me poussait à enfin vivre et apprécier les petits moments. A chaque fois que je m’élançais et que je courrais pour échapper aux soldats, il y avait toujours cette même question qui revenait sans cesse depuis plus de deux ans : qu’avait ressenti Russell lorsqu’il s’était senti traquer et qu’il n’avait plus aucun moyen de fuir ses bourreaux ? Je n’aurai jamais de réponses, j’aurai simplement une sensation qui s’en approcherait.

Les slaves des tirs zébraient les ruelles sombres du bidonville. Nous avions pris, Natacha et moi, de l’avance, mais il ne fallait pas nous leurrer. Dans les patrouilles de soldats, il y avait des humains, traitres à leur sang et des Asariens aux dons exceptionnels. Nous zigzaguions toutes les deux au milieu des tirs avec comme but précis : rejoindre le vieil entrepôt. Un endroit clos n’était peut-être pas la meilleure idée que j’avais eue, mais c’était pour le moment celle qui nous donnerait un peu de répit. L’intérieur était jonché de débris, de plaques, de déchets, de tôles. La nuit ne nous aidait pas à y voir clair dans nos pas et je butais sans cesse contre des décombres. Natacha semblait connaitre cet endroit mieux que moi et ses souvenirs nous aidèrent à nous guider jusqu’à une vieille échelle, au fond à droite de ce vaste entrepôt. J’avais une petite lampe de poche avec moi, mais on pourrait dire adieu à notre maigre avantage si les soldats découvraient le petit faisceau de lumière. A tâtons, on grimpa les barreaux vétustes de l’échelle avec cette agilité de félins qui nous caractérisait toutes les deux. J’aidai Natacha à remonter l’échelle.  J’arquai alors un sourcil perplexe à sa réflexion tout en me couchant sur le ventre.

- Je vais très bien Nat’ si c’est cela dont tu t’inquiètes. Je n’ai pas maigrie … L’hiver approche, je vais faire comme tout le monde, stocker des graisses.

Lui dis-je en me moquant de moi, mais aussi pour lui éviter qu’elle ne se pose des questions. J’ai toujours été mince, et entre mon boulot au garage d’Ethan et mes missions sur le terrain, j’avais une silhouette qui « Pétait sa mère » comme me le répétait Roy dans ses bons jours.  Je sortis mon Glock de derrière mon dos, ajustant mon chargeur, comme ma coéquipière.

- J’ai deux chargeurs entiers de 33 balles.

A plat ventre, on ne distinguait rien. Quelques filets de lumière de l’extérieur dessinaient des arabesques inquiétantes tout en bas. Nous avions l’entrée face à nous, et si je n’étais pas du genre à être pessimiste, mon expérience me martelait de faire très attention.

- Nat’, on ne sait rien sur ces soldats, mais tu sais aussi bien que moi qu’il y a dans ces patrouilles de merde, des humains comme des Asariens. Il faut trouver un plan B … On ne fera pas le poids face à leurs pouvoirs … Il ne faut pas tirer. Si on le fait, nous nous mettrons à découvert, ils sauront pour notre position et on sera fait comme des rats avec leurs tirs.

Les voix qui nous avaient courues après résonnèrent dans l’entrepôt. Leurs lampes intégrées dans leurs armures éclairaient les alentours et nous pouvions observer leurs déplacements.

- Hey ! Les Insectes ! Sortez de votre trou !!  Vous ne ferez pas le poids !  Nous sommes 3 ! Le plus intelligent à faire, c’est de vous rendre. Vous aurez la vie sauve et on tirera de vos beaux minois, une sacrée belle somme sur le marché aux esclaves !

Une moue dégoutée se dessina sur mes lèvres. Mais si j’en avais eu des frissons de répugnance, j’analysais toujours leurs comportements. Les 3 soldats étaient restés au niveau de l’entrée de l’entrepôt, jouant avec leur lampe torche pour nous chercher.

- Tu n’as pas l’impression que quelque chose cloche ? Murmurai-je très doucement à Natacha qui se tenait un peu plus loin. Ce sont des Humains … J’en suis sûre …

Je me redressai lentement sur mes genoux puis sur mes jambes. La pénombre ne me permettait pas d’y voir avec précision. Pourtant, le peu de lumière extérieure de la nuit et des vieux lampadaires des ruelles me donnait l’impression qu’il y avait au fond de cet étage, une porte. A pas délicats, je me déplaçais vers le fond. Je sentis alors une poignée que je tournais le plus doucement possible pour ne pas faire du bruit. Les Miliciens continuaient leur petit numéro de provocation. La porte s’ouvrit sans grincements et je découvris un vasistas dont le mécanisme ne tenait plus. Je couchais complètement la fenêtre. On pourrait prendre appui dessus et nous laisser tomber à l’extérieur. Je retournai auprès de Natacha et je m’accroupis près d’elle.

- On va leur apprendre quelques pas de danse et après on file au fond. Il y a une sorte de bureau avec un vasistas qui n’est plus bloqué. On peut sortir par là.






Nom de code : Shadow - Binome de Roy Cooper
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 397

Côté coeur : Difficile à dire

Activité/Profession (du personnage) : Serveuse au Luxor/Membre de la Section des Opérations Externes en Infiltration
avatar
Natacha Grey
Humaine Rebelle
MessageSujet: Re: (Terminé) Au delà des apparences (Pv Natacha)   Sam 7 Mai - 23:20

Ce n’était pas que Nat n’aimait pas rester immobile, elle le faisait très souvent. D’ailleurs cela faisait partie de son job d’espionne. Mais là, elle avait l’impression de rester immobile pour attendre qu’on vienne les cueillir. Et ça, Nat détestait ça. Quitte à avoir l’ennemi dans notre ligne de mire autant l’avoir en face de soi. Une bagarre plus tard et on en parlait plus. Mais bon, cela valait pour les Humains cette belle théorie. Pas pour les Asariens. Natacha était peut-être une tête brulée, une casse-cou appelez ça comme vous voulez mais elle n’était pas encore suicidaire. Elle aimait encore assez sa vie pour ne pas aller au-devant de la grande faucheuse. Et surtout, elle n’était pas seule. Elle n’allait pas entraîner Elisabeth dans ce genre de plan foireux…

Soupirant un peu, elle resta là à observer et à attendre un peu qu’ils daignent faire quelque chose. Elle en avait relevé six dehors. Hochant la tête à ce que lui dit son amie, Nat lui répondit

« ça nous en fait pas mal à nous deux. J’ai le  même nombre. »

N’y tenant plus elle demanda alors à Ely ce qu’elle comptait faire. Son amie avait plus d’expérience qu’elle et Nat lui faisait confiance pour prendre les bonnes décisions. Même si, comme maintenant, ce qu’elle lui répondit ne lui convenait qu’à moitié. Pourtant, Natacha convenait qu’Ely avait raison. Si elles faisaient ça, c’était signer leur arrêt de mort. A toute les deux. Elle soupira légèrement en secouant la tête en signe d’assentiment.

« Tu as raison… »

Que pouvait-elle dire d’autre de toute façon ? Mais ses réflexions prirent vite fin quand des voix retentirent dans l’entrepôt désaffecté. Elles échangèrent un regard. Nat rampa en prenant garde à ne pas soulever de la poussière à faire du bruit et regarda par les interstices des planches de bois. Trois Miliciens se tenaient bien à l’embrasure de l’ouverture. Ely ne s’était pas trompée… De là où elle était, Natacha ne pouvait le dire avec certitude mais elle aussi pensait que c’étaient des Humains. En soi, cela ne la dérangeait pas. Enfin si. Elle avait le plus grand des mépris pour ces êtres qui se mettaient à la botte des Asariens. Ces derniers leur faisaient la misère et elle n’arrivait pas à comprendre comment des Humains pouvaient les soutenir. C’était juste incompréhensible pour elle et cette pensée était plus que partagée au parmi les Rebelles. Mais loin de ces préoccupations, c’était surtout le nombre qui l’intriguait. Où étaient passés les trois autres ?

« Ely… Ils ne sont que trois… Tu paries que les trois autres sont dehors ? »

Elle regarda son amie se lever et ne put s’empêcher d’admirer sa dextérité. Les trois idiots d’en bas ne voyaient rien et c’était une chance pour les deux jeunes femmes d’être pratiquement dans le noir. Se mettant à son tour debout, Natacha rejoignit son amie pour voir sa trouvaille. Regardant la brune, elle acquiesça doucement.

« Il faudra juste faire attention aux trois autres. Avec un peu de chance, ils seront attirés par le bruit et viendront dans l’entrepôt… »

La jeune femme avisa une poulie d’où pendait une sorte de lustre rouillée et la montra en silence à Elisabeth.

« Je te laisse faire tomber ça sur eux ? C’est toi l’experte. Après je tirerais quelques coups pendant que tu sortiras d’abord. »

Natacha était fière et orgueilleuse mais elle n’avait pas d’orgueil mal placé en mission. Elle savait s’effacer pour laisser les personnes plus compétentes qu’elle faire le travail. Ce n’était que quand elle était seule qu’elle ne réfléchissait pas toujours de la manière dont on voudrait qu’elle réfléchisse. Regardant par l’ouverture, elle vit que ce n’était pas très haut. Elles devraient s’en sortir sans trop de problème toutes les deux. A conditions que les autres ne soient pas cachés quelque part par là…

« Prête ? A ton go ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 478

Localisation : Quelque part ...
Côté coeur : Solitaire

Activité/Profession (du personnage) : Agent de terrain / Bosse au garage d'Ethan O'Donnell
avatar
Elisabeth Pearson
Humaine Rebelle
MessageSujet: Re: (Terminé) Au delà des apparences (Pv Natacha)   Jeu 19 Mai - 22:32

Des humains enrôlés dans la Milice, il y en avait de plus en plus ces dernières années, comme si les Nôtres avaient décidé de baisser les bras et de rejoindre les monstres pour plus de sûreté et un salaire de misère. Je détestais savoir qu'il y avait peut-être des types et des femmes de mon âge, que j'avais côtoyés plus jeune et qui maintenant étaient devenus mes ennemis. J'avais été l'une d'entre-eux ... Je n'avais jamais été une Milicienne, non, j'avais été une espionne, une sorte d'assassin qui bossait pour ces salauds. J'avais piégé de nombreux humains, rebelles, pacificateurs ou bien des indics et je les avais tué pour leur compte et pour sauver la vie de mon frère aîné. Aujourd'hui, je portais encore en moi les stigmates de mon passé et je ne pourrai jamais m'en défaire.

J'étais revenue de ma petite visite de l'étage. Les soldats étaient entrés dans le vieil entrepôt et bizarrement rien ne se passait. Si cela avait été des Asariens, nous aurions eu, Natacha et moi, une sorte de démonstration de leurs pouvoirs combinés à leurs armes. Sauf qu'ils étaient sur leur garde comme nous et là, c'était bien la réaction de soldats humains. J'avais partagé mon doute avec mon amie. Nat' était aussi calée que moi en ce qui concernait les Miliciens. Elle saurait elle aussi reconnaître des Humains dans leurs foutues armures ! Ils étaient au nombre de trois et elle ne se trompait pas en me disant que le même nombre nous attendrait certainement dehors. Je fis une moue désagréable à l'idée que nous allions devoir encore une fois sauver nos peaux de la seule manière que nous connaissions.

Nous avions une sortie, un vasistas qui n'était plus bloqué et sur lequel on pouvait s'appuyer pour ... sauter dans le vide ... Qui avait dit que nous vivons dans un monde rose bonbon empli de bisounours ? Pas moi, ni aucun Rebelle. J'observai la poulie et ce vieux lustre qui avait servi à éclairé cette grande salle dans le temps avant son abandon.

- J'aimerai bien le faire tomber sur eux et pas à côté. Ils n'ont pas l'air d'avancer ... On va leur indiquer le chemin à suivre ...

Toujours accroupi, j'essayai tant bien que mal à discerner les silhouettes des soldats tout en bas. La faible lueur ne m'aidait vraiment pas. Dans leur idioties digne d'un roman de série Z, un des Milicien ajusta sa lampe sur le canon de son arme et les autres firent de même. Nous pouvions donc suivre leur déplacement au centre de la salle.

- N'avancez plus ! C'est peut-être un piège ! Elles sont là quelque part ! Elles n'ont pas pu aller bien loin  !

Je jetai un œil amusé à Natacha en écoutant les paroles des chiens de Van Brënner.

- Dommage qu'ils n'avancent plus, ils n'étaient pas très loin du lustre ... encore quelques pas

Murmurai-je à ma binôme de terrain pour cette nuit. Le plus haut gradé, du moins c'était ce que j'en avais déduis, avait donné un ordre bien précis et il se méfiait de notre présence. Pourquoi ne tiraient-ils pas tous dans le tas pour nous faire sortir comme des rats de notre trou ? Humm ... aucune idée et je ne voulais même pas y réfléchir. Leurs faisceaux de lumière nous indiquaient leurs mouvements et nous pouvions voir les recoins de la salle. Je me redressai légèrement pour pouvoir me déplacer et je fis signe à Natacha de rester à sa place. L'étage où nous nous trouvions faisait presque tout le tour de l'entrepôt, sauf que sur la droite  tout s'était écroulé. Je filai à pas de félins sur ma gauche et je suivis la rambarde pour me positionner au niveau des soldats.  Je pris mon Glock et je tirai à leurs pieds une slave de mon chargeur. Le premier réflexe de toute personne c'était bien évidemment de reculer devant le danger. Les soldats crièrent et avancèrent là où je voulais les amener. Ils tirèrent à leur tour, mais j'étais déjà retournée auprès de Natacha évitant leur attaque.  J'attrapai la corde de la poulie que je lâchai sur le petit groupe.

- Go  !!

Natacha fit le reste avec son arme et je la rejoignis en enclenchant de nouveau mon Glock. Les Miliciens furent surpris un instant, ce qui nous donna tout juste le temps nécessaire pour nous diriger vers la pièce du fond où se trouvait le vasistas. Il s'ouvrit pour former une sorte de passerelle sur laquelle je grimpai.

- J'ai horreur de sauter dans le vide ... et d'aussi haut ... Ok, on vise le gros container à poubelle ! ça amortira notre chute !

Je me jetai la première, protégeant les parties de mon corps les plus sensibles. L'arrivée en bas fut très douloureuse même si les ordures ménagères, des cartons et des sacs avaient un peu adoucis ma chute. Je ne devais pas perdre de temps. Je me hissai sur mes bras en m'appuyant sur les deux bords du container et je sautai à l'extérieur, récupérant mon Glock en main. Je levai la tête pour faire signe à Natacha de sauter à son tour.






Nom de code : Shadow - Binome de Roy Cooper
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 397

Côté coeur : Difficile à dire

Activité/Profession (du personnage) : Serveuse au Luxor/Membre de la Section des Opérations Externes en Infiltration
avatar
Natacha Grey
Humaine Rebelle
MessageSujet: Re: (Terminé) Au delà des apparences (Pv Natacha)   Ven 17 Juin - 17:46

Ely acquiesça à son plan. En même temps, ce n’était pas comme si elles avaient beaucoup d’options. Mais les Miliciens n’avaient pas l’air de vouloir bouger de leurs places... Quelle bande de feignasses ! Si elles voulaient que leur plan fonctionne, il fallait que les placer de telle sorte que le vieux lustre rouillé leur tombe dessus. Ely semblait l’avoir bien compris car elle se leva tout en lui faisant signe de ne pas bouger. Nat’ opina de la tête. Elle pensait avoir compris ce qui se passait dans la tête de la tireuse d’élite du Faucon. Un petit sourire amusé vint étirer les lèvres de la jolie brune. Les Miliciens n’avaient plus qu’à bien se tenir. Comme en écho à ses pensées, une slaves de balles atterrit aux pieds des hommes de mains de Van Brënner et de là où elle était postée, Natacha ne perdit pas une miette de ce beau spectacle. Le lustre leur tomba bien dessus ce qui leur ficha une trouille monstre, elle pouvait le voir dans leurs yeux. Elle pouffa silencieusement. Ce n’était certainement pas elle qui allait les plaindre et les prendre en pitié. La jeune femme se leva en entendant le « Go » d’Elisabeth. Natacha commença donc à tirer tandis que son amie se faufila dans le petit vasistas. Tout en continuant à tirer, Natacha avait reculé de manière à rejoindre la brune dehors dès qu’elle aurait l’occasion. Un petit coup d’œil plus tard et Natacha sauta à son tour dans les bennes à ordures. Il y avait plus confortable comme endroit mais elle était habituée à ce genre de saut. Johnny l’avait bien entraînée à la fuite… Elle ne se rappelait plus le nombre de « sorties éducatives » qu’il l’avait obligée à faire avant de la laisser aller sur le terrain avec lui. Elle avait cru ne jamais y arriver mais il fallait croire que c’était un bon entraînement puisqu’elle ne sentit presque rien dans sa chute.

Elle se releva prestement et rejoignit Ely sur la terre ferme.

« Si mes souvenirs sont bons, il y a des petits sentiers assez étroits là-bas. Cela va nous offrir pas mal de cachettes. Suis-moi avant que les autres ne débarquent »

Sans attendre la réponse d’Ely, la jolie brune s’élança dans la direction qu’elle lui avait montrée peu de temps avant. Elles coururent quelques instants de se cacher derrière un rempart. Natacha risqua un petit coup d’œil dehors mais les rues étaient désertes. Elle ne savait pas si elles étaient tirées d’affaires ou pas mais valait mieux continuer plutôt que de se laisser aller. Elle regarda Ely et lui dit

« Il n’y a plus personne dehors… Tu crois qu’ils ont lâché l’affaire ? Vaut mieux continuer un peu non ? Pour ne pas avoir de mauvaises surprises… On va passer par les toits, ils n’auront jamais idée de relever leurs grosses têtes vides pour surveiller les toits des immeubles… »

Tout en parlant, Nat avait amorcé leur route avant de se tourner vers son amie et de lui dire d’un ton taquin

« Je ne voudrais pas te vexer Ely mais tu ferais bien de prendre une douche en rentrant chez toi parce que… tu pues ! »

Lui tirant la langue affectueusement, Nat se remit en marche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: (Terminé) Au delà des apparences (Pv Natacha)   

Revenir en haut Aller en bas

(Terminé) Au delà des apparences (Pv Natacha)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Au delà des mots...
» Hermione Granger ( terminée)
» 101 TH AIRBORNE (Armée terminée en 1 semaine de quickpainting)

Asaria : Le monde de la Prophétie ::  :: Coeur du Bidonville  :: » Taverne de l'Enfer-